Fédération Québécoise d'Athlétisme

LES QUÉBÉCOIS DANS LES GRANDS RENDEZ-VOUS INTERNATIONAUX : LES JEUX PANAMÉRICAINS

LES QUÉBÉCOIS DANS LES GRANDS RENDEZ-VOUS INTERNATIONAUX : LES JEUX PANAMÉRICAINS

2018-12-12

Par Denis Poulet

La 18e édition des Jeux panaméricains aura lieu l'été prochain à Lima, au Pérou. Combien de Québécois seront du voyage? Si l'on se fie à la participation québécoise aux Jeux précédents qui ne se sont pas déroulés au Canada dans les dernières décennies, notre représentation risque d'être mince : un ou deux athlètes tout au plus. Quand les Jeux ont lieu au pays, on se presse davantage au portillon. Il y avait ...

Lire la suite >

Partager

Partager

Accueil > Accueil > LES SUCCÈS QUÉBÉCOIS AUX JEUX DU CANADA

LES SUCCÈS QUÉBÉCOIS AUX JEUX DU CANADA

LES SUCCÈS QUÉBÉCOIS AUX JEUX DU CANADA

2018-12-03

Par Denis Poulet 

Montréal (3 décembre 2018) - Récemment, j'ai publié une série de trois articles sur les succès québécois aux Championnats canadiens. Pendant ma recherche, je me suis demandé si je devais ajouter les Jeux du Canada à cette série. Ces Jeux ne sont-ils pas en quelque sorte des championnats nationaux « espoirs »?

J'ai hésité, car les Jeux d'été du Canada n'ont lieu que tous les quatre ans, ils n'ont pas toujours été réservés aux moins de 23 ans et la limite de deux concurrents par province favorise le Québec, mettant le podium plus facilement à la portée de nos représentants. En outre, les résultats détaillés de toutes les éditions étaient éparpillés et peut-être introuvables.

Ma curiosité l'a emporté et j'ai effectué la recherche. Voici donc le tableau des médailles québécoises  aux Jeux du Canada depuis le début, en 1969.

Plus de 21 médailles en moyenne

Mon intuition était bonne, les Québécois gagnent en moyenne plus de médailles à ces Jeux qu'aux Championnats canadiens juniors et séniors. En 13 Jeux, nos représentants ont remporté un total de 278 médailles, soit une moyenne de 21,4 médailles, contre 14 et 13 aux Championnats nationaux séniors et juniors respectivement. Pour pouvoir comparer le bilan plus justement, j'ai exclu du total les médailles remportées en para-athlétisme.

Il y a évidemment des variations, la récolte allant de 13 (aux premiers Jeux) à 29 (Jeux de 1993), mais elle est de plus de 20 médailles dans neuf éditions. C'est en 1997 que les Québécois ont ramené le plus de médailles d'or (11). Ils en ont remporté 10 en 2005 et 9 en 2017. On voit ainsi que les succès québécois, comme aux Championnats nationaux, s'étalent sur plusieurs décennies.

Brio québécois dans les relais

Les Jeux du Canada ont toujours été une belle occasion pour le Québec de se faire valoir collectivement. L'esprit d'équipe aidant, le Québec a démontré à plusieurs reprises que « le tout est plus grand que la somme des parties ».

Nos équipes féminines ont particulièrement illustré cette formule, gagnant l'or au 4 x 100 en 1981 et 2013, et au 4 x 400 en 1981 et 1989. Chez les hommes, une seule fois l'équipe du Québec est montée sur la plus haute marche du podium, au 4 x 100 en 1981, mais elle a remporté l'argent deux fois sur le tour de piste (1993 et 2013) et une fois au 4 x 400 (2005).

Certaines performances sont vraiment dignes de mention. Ainsi, en remportant l'or au 4 x 100 à Sherbrooke en 2013, le quatuor formé d'Émy Béliveau, Marie-Colombe St-Pierre, Sophie Arsenault et Caroline Morin-Houde inscrivait un nouveau record du Québec de 45,74 secondes.

Les deux records précédents avaient aussi été établis aux Jeux du Canada : en 1981 à Thunder Bay, l'équipe constituée de Julie Rocheleau, Carol Galloway, Susan Durrell et Renée Bélanger gagna l'or en 46,36, battant le vieux record de 47,14 qui remontait à 1972. À Brandon en 1997, Sylvia Gaétan, Jamillah Callender, Géraldine Plissin et Nathalie Beaubrun ne remportèrent que la médaille de bronze, mais elles portèrent le record à 46,36.

Cérémonie d'ouverture des Jeux du Canada, Thunder Bay, 1981

Au 4 x 400, à Saskatoon en 1989, l'équipe du Québec composée de Nathalie Robitaille, Nathalie Rouillard, Isabelle Roy et Caroline Fortin vint près de battre le record du Québec établi un mois plus tôt aux Jeux de la Francophonie au Maroc : elle gagna l'or en 3:44,25, à deux secondes du record.

À Regina en 2005, l'équipe du Québec (Jonathan Charest, John Carle, Shane Labelle, Wesley Rehel) mit la main sur la médaille d'argent du 4 x 400 en 3:12,83, 5e performance québécoise de tous les temps et moyenne de près de 48 secondes. Quatre coureurs québécois à 48, on n'a plus revu ça depuis.

Six records du Québec actuels dans les relais ont été établis aux Jeux du Canada. Chez les femmes, ceux du 4 x 100 juniors (46,36 en 1981), espoirs (45,74 en 2013) et séniors (45,74 en 2013), et du 4 x 400 espoirs (3:45,59 en 2017). Chez les hommes, ceux du 4 x 100 juniors (41,39 en 1985) et du 4 x 400 espoirs (3:15,00 en 2013).

Les médaillés d'or

Un seul athlète a remporté trois médailles d'or individuelles, soit Jean-Nicolas Duval qui, à Brandon en 1997, a gagné le 5000 m, le 10 000 m et le 3000 m steeple. Six Québécois ont réussi des doublés : Deondra Green en 2017 (100 m et 200 m), Marc-Antoine Dugas en 2015 (poids et disque), Wesley Rehel en 2005 (400 m et 400 m haies), Alexandre Marchand en 1997 (400 m et 400 m haies), Mélanie Choinière en 1993 (800 m et 1500 m) et Jean-Pierre Poulin en 1993 également (1500 m et 3000 m steeple).

Marc-Antoine Dugas

Voici tous les médaillés d'or :

2017 (9) : Deondra Green (100 m et 200 m), Aurélie Dubé-Lavoie (1500 m), Jean-Simon Desgagnés (3000 m steeple), Mikella Lefebvre-Oatis (hauteur), Émile Ollivier (hauteur), Stevens Dorcelus (longueur), Patrick Hanna (triple saut), Jonah Elbaz (décathlon)

Mikella Lefebvre-Oatis

2013 (3) : Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas (poids et disque), Équipe du Québec F (relais 4 x 100 m)

2009 (6) : Kimberly Hyacinthe (200 m), Simon Léveillé (110 m haies), Gabriel El Hanbli (400 m haies), Ariane Beaumont-Courteau (perche), Julie Labonté (poids), Isabelle Boudreau (disque)

2005 (10) : Wesley Rehel (400 m et 400 m haies), John Carle (800 m et 1500 m), Jean-Claude Nduwingoma (5000 m et 10 000 m), Alex Genest (3000 m steeple), Yassine El Fouladi (décathlon), Marie-Ève Dugas (100 m haies), Marie-Ève Boisselle (marteau)

John Carle

2001 (4) : Yoshuka Hayashi (800 m), Caroline Larose (poids), Julie Bourgon (disque), Dominique Bilodeau (javelot)           

1997 (11) : Jean-Nicolas Duval (5000 m, 10 000 m et 3000 m steeple), Alexandre Marchand (400 m et 400 m haies), Sébastien Ouellet (800 m), Philippe Normandin (perche), Andrew Lissade (110 m haies), Gregory Johnston (décathlon), Caroline Larose (poids), Michelle Fournier (marteau)

1993 (8) : Mélanie Choinière (800 m et 1500 m), Jean-Pierre Poulin (1500 m et 3000 m steeple), Janick Lambert (10 000 m), Martin St-Pierre (10 km marche), Martin Proulx (200 m), Charles Lefrançois (hauteur)

Martin St-Pierre

1989 (6) : Nathalie Rouillard (800 m), Équipe du Québec F (relais 4 x 400 m), Patrick Renaud (hauteur), Louis Brault (javelot), Troy Jackson (400 m), Pascale Grand (5000 m marche)

1985 (5) : Sylvain Lake (200 m), Normand Loiselle (110 m haies), Daniel Lévesque (10 km marche), Edrick Floréal (longueur et triple saut)

1981 (9) : Jacques Greffard (10 km marche), Équipe du Québec H (relais 4 x 100 m), Luc Poirier (disque), Denis Matte (marteau), Christine Slythe (800 m), Isabelle Boutet (400 m haies), Équipe du Québec F (relais 4 x 400 m), Carol-Ann Leslie (hauteur), Monique Laprès (javelot)

Christine Slythe

1977 (7) : Pat Fogarty (110 m haies et longueur), Réjean Bruneau (10 km marche), Sylvie Fortin (3 km marche), Céline Chartrand (javelot), Serge Lemée (hauteur), Charles Lafontaine (marteau)

1973 (3) : Luc Vinette (disque), Jacques Poirier (poids), Richard Lacombe (décathlon)

Souvenirs personnels

J'ai eu le privilège de participer aux premiers Jeux du Canada à Halifax en 1969. Je me suis fait souffler la médaille de bronze du 400 m par Bill MacDonald, de la Colombie-Britannique, dans les derniers 20 mètres. Les Ontariens Tony Powell et Craig Blackman, qui roulaient dans les 47 secondes, étaient intouchables. De mon côté, j'avais réalisé 48,3 plus tôt au cours de la saison, mais là, je n'ai pu faire mieux que 48,8.

Je me souviens par ailleurs de l'inattendue médaille d'argent de Dave Lach au marathon. Je revois Dave les pieds en sang, complètement vidé mais heureux. J'en profite pour lui rendre hommage, presque 50 ans plus tard. D'origine britannique, Dave Lach a été élu président de la Fédération québécoise l'année après les Jeux et en a aussitôt traduit en français les règlements généraux, qui n'étaient qu'en anglais jusque-là. Il a ensuite quitté le Québec pour Vancouver, où il a fondé la revue mensuelle Athletica, laquelle reste une référence majeure pour l'histoire de l'athlétisme canadien.

Je tiens enfin à mentionner quelques autres médaillés d'Halifax que j'ai connus et avec lesquels j'ai partagé de bons moments : Jean-Richard Dextras (argent au 10 000 m), André Lajoie et André Claude (argent et bronze respectivement au javelot), et Michel Charland (bronze à la longueur). Sans oublier l'indestructible Marcel Jobin, qui avait conquis l'argent au 20 km marche.

Toutes les nouvelles