TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS: DES PROGRÈS DU CÔTÉ FÉMININ

TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS: DES PROGRÈS DU CÔTÉ FÉMININ

Par Denis Poulet

Montréal (13 septembre 2017) - Encore une fois, ce sont les filles qui ont animé avec le plus de vigueur les classements du top 10 québécois de tous les temps au cours de la saison en plein air 2017. Du côté masculin, ce fut presque le calme plat, on pourrait pratiquement parler de « saison morte ». Cinq athlètes seulement se sont manifestés dans les épreuves individuelles, alors qu'elles furent 23 du côté féminin.

Top 10 québécois de tous les temps en plein air, édition 2017

La progression sans doute la plus intéressante fut celle de Mikella Lefebvre-Oatis (PLUS) à la hauteur. Cinquième en 2016 (1,78 m), Mikella a grimpé au sommet en vertu d'un bond de 1,85 m à Los Angeles le 1er avril, record québécois junior, espoir et sénior qu'elle a amélioré d'un centimètre quand elle a gagné la médaille d'or aux Jeux du Canada à Winnipeg le 1er août. Le 1,86 m de Mikella est la 2e performance canadienne cette année (après le 1,92 d'Alyxandria Treasure) et la 77e dans le monde (la 11e chez les juniors).

La juvénile Tatiana Aholou (CADL) a bellement progressé à la longueur, se hissant de la 8e place (à 6,04 m) à la 2e, en vertu d'un bond surprenant à 6,25 m (0,0) à San Diego le 22 avril; c'est la 2e performance de l'année au Canada. Ashley Germain (CADL), une autre juvénile, est pour sa part devenue la 9e sauteuse québécoise à franchir le cap des 6 mètres (6,02 m à Rochester le 29 avril).

Deondra Green (CSLS), elle aussi d'âge juvénile, a poursuivi son cheminement prometteur, s'inscrivant dans les classements du 100 et du 200 m. Au 100 mètres, elle a accédé à la 6e place en vertu de son chrono de 11,62 (-0,3) aux Jeux du Commonwealth Jeunesse aux Bahamas le 20 juillet, alors qu'au 200 mètres elle a surgi à la 8e place grâce à son temps de 23,82 (1,1) aux Jeux du Canada le 4 août.

Au 3000 m steeple, Jessy Lacourse (CAUL) a ravi la première place à Catherine Beauchemin quand elle a porté le record du Québec espoir et sénior à 10:09,66 à Philadelphie le 27 avril. Le 3000 m steeple féminin est l'épreuve qui bouge le plus dans les classements depuis quelques années. On y trouve deux nouvelles venues (Anne-Frédérik Drolet [JAKO] 6e à 11:07,92 et Céleste Pilon [CAVD] 8e à 11:35,11), tandis que Laurianne Lépine (CSLS) est passée de la 7e à la 5e place à 10:57,36. La 10e performance se situe maintenant sous les 12 minutes.

Autre belle prestation individuelle à souligner, les 52,16 m de Pascale Dumont (CAUL) aux Jeux de la Francophonie en Côte d'Ivoire le 26 juillet. Pascale est passée de la 4e place à la 2e, tout près du record provincial de Dominique Bilodeau.

Maude Léveillé (SHER) a fait un joli bond de trois places à l'heptathlon, se hissant de la 9e à la 6e en raison de son score aux Jeux du Canada le 4 août, soit 5094 points.

Dans les relais, on retient la bonne performance de l'Équipe du Québec féminine du 4 x 400 m aux Jeux du Canada le 12 août. Le chrono de 3:45,49 du quatuor formé de Catherine Léger (CSLS), Marie-Frédérique Poulin (ZENX), Marie Husdon Innocent (PFMX) et Audrey Jackson (CARS) était le quatrième de l'histoire québécoise.

Cinq nouveaux top 10 masculins

Chez les hommes, on remarque l'irruption de Marek Adamowicz (CARS) au 20 km marche. Son chrono de 1:27:17 à Ottawa le 9 juillet le classe au 6e rang de tous les temps. Au 3000 m steeple, Antoine Thibeault (ZENX) a progressé d'une place, occupant maintenant la 4e (8:34,08 à Eagle Rock le 18 mai) tout juste devant Alain Bordeleau. Jean-Simon Desgagnés (CAUL) est le nouveau venu dans le palmarès, apparaissant au 8e rang (8:49,83 à Portland le 11 juin).

Stevens Dorcelus (TARS) et Jonah Elbaz (CSLS) ont été les deux autres à faire un peu de remous dans les classements masculins. Stevens a atterri à 7,84 m (1,7) à la longueur aux Jeux du Canada le 4 août; il est ainsi passé de la 9e à la 4e place, et sa performance est la 2e au Canada cette année (à 1 cm des 7,85 m de Damian Warner). Au décathlon, Jonah a totalisé 6990 points à Tucson le 7 avril, ce qui lui a permis de se hisser de la 9e à la 5e place; c'est la 6e performance de l'année sur le plan national.

On relève que 10 des 31 nouvelles performances individuelles dans le top 10 ont été réalisées aux États-Unis en avril, mai et juin, soit avant le début des compétitions majeures au Canada.

Partager

Partager