BEAUCHEMIN ET PHILIBERT-THIBOUTOT SUR LE PODIUM AUX NATIONAUX DE CROSS

BEAUCHEMIN ET PHILIBERT-THIBOUTOT SUR LE PODIUM AUX NATIONAUX DE CROSS

Par Laurent Godbout

Kingston (25 novembre) - Globalement, on pourra dire que le Québec a connu samedi un de ses bons championnats canadiens de cross-country. Avec deux médailles individuelles, celles de Catherine Beauchemin (CAUL), troisième chez les juniors et Charles Philibert-Thiboutot (CAUL), troisième chez les séniors, on a vu cinq autres athlètes québécois parmi les huit premiers dans leurs catégories respectives. À la troisième année consécutive de la tenue des championnats canadiens de cross-country à Kingston, les coureurs québécois commencent peut-être à bien connaître le parcours situé juste en face du site historique Fort Henry.

Un parcours sinueux où on ne trouve que très peu de segments plats et parfaitement dessiné pour les spectateurs désirant voir les meilleurs coureurs du pays en action.

La pluie intermittente s'étant mise de la partie, le parcours devenait par endroits glissant, rendant certains virages en épingle plus délicats à négocier.

Philibert-Thiboutot et Beauchemin sur le podium

Charles Philibert-Thiboutot, que l'on avait pas encore vu cet automne en compétition, ne s'est pas gêné pour lancer très tôt dans la course un message au peloton. En compagnie de son partenaire d'entraînement de Vancouver Lucas Bruchet, Philibert-Thiboutot attaqua agressivement le 10 km des séniors et signifiait clairement ses intentions. Avant la mi-course, Bruchet avait déjà commencé à se construire une avance tandis que Charles demeura isolé entre le meneur et le peloton qui était environ 50 mètres derrière.

La stratégie s'avérait payante pour Bruchet, qui franchissait la ligne d'arrivée en 30 min 20,2 sec, alors que Charles devait se battre avec le marathonien Eric Gillis, qui le rejoint assez tard dans la course. Patient, Gillis s'éloigna lentement mais sûrement de Charles pour terminer la course à 21 secondes de Bruchet. Le Québécois résistait bien en fin de course pour conserver le troisième rang en 30:53,4 et remporter sa deuxième médaille de bronze en championnat national de cross, la première étant celle de 2015. Blessé au cours de la dernière saison estivale, on a donc vu un coureur regénéré et confiant pour attaquer la prochaine année d'entraînement et de compétitions sur piste.

Sixième junior en 2016 à Kingston, Catherine Beauchemin terminait en beauté son passage dans cette catégorie en montant sur le podium. Troisième du 6 km juniors remporté par la favorite locale Brogan McDougall de Kingston, Beauchemin finissait à 13 secondes de la gagnante et à 7 secondes du deuxième rang. Puisqu'elle graduera chez les séniors en 2018, Beauchemin n'était malheureusement pas admissible à la sélection pour les championnats panaméricains de cross qui auront lieu en février au El Salvador.

Cinq autres top 8

Cinq autres Québécois ont réussi à se classer parmi les huit meilleurs individuels à Kingston. Marc-André Trudeau-Perron (CSLS) et Anne-Frédérik Drolet (Jakours) ont réussi l'exploit en terminant tous les deux au 8ème rang en catégorie Jeunesse. Sans l'ombre d'un doute pour Drolet, cette course fut la meilleure de sa vie, que ce soit en cross ou sur piste.

Toujours en catégorie Jeunesse, Olivier Saint-Laurent (CSLS), un athlète montréalais en première année dans cette catégorie, a couru une course exceptionnelle. Dès le départ, Saint-Laurent s'est positionné près des meneurs sans jamais perdre le contact pour concrétiser une belle course. Dans le dernier kilomètre, il fut même pointé au 4ème rang et concluait l'épreuve au 5ème rang à dix secondes du podium.

Du côté des juniors, Jean-Simon Desgagnés (CAUL) terminait au 8ème rang de l'épreuve de 8 km. Le champion canadien du steeple et du 5000 mètres s'est bien positionné dans les premiers kilomètres de la course, mais n'a pas pu réagir lorsque les meneurs ont augmenté le rythme en fin de course.

En fin de journée, le champion canadien universitaire Yves Sikubwabo (CAUL) nous a servi une nouvelle fois une grande performance. Préconisant une stratégie de course totalement à l'opposée de celle de son coéquipier Charles Philibert-Thiboutot, Yves démarra le 10km séniors sans tambour ni trompette. Progressivement, il revint vers le peloton de poursuite et ouvrait la machine en deuxième moitié de course pour terminer au 5ème rang, à 11 secondes du podium occupé par Charles.

Sikubwabo sera récompensé pour son effort puisqu'il participera aux championnats panaméricains de cross avec l'équipe canadienne en février. Il sera par la suite aux championnats du monde universitaires FISU de cross en Suisse le 7 avril.

Avec les 3ème et 5ème rangs de Philibert-Thiboutot et Sikubwabo, il faut mentionner l'excellente prestation du Club d'athlétisme de l'Université Laval au classement des clubs. En effet, Keven Bédard (52ème) et Jean-Samuel Lapointe (56ème) ont été les quatre premiers marqueurs du club qui terminait au 3ème rang des clubs canadiens chez les séniors.

Anne-Marie Comeau, qui avait malheureusement été malade et n'avait pu participer aux championnats nationaux universitaires il y a deux semaines, a réalisé une belle course pour terminer première québécoise au 15ème rang, à 1 min 44 sec de la nouvelle championne nationale Claire Sumner, de Kingston.

Cinq podiums pour l'équipe du Québec

Au classement des équipes provinciales, le Québec a démontré un bonne profondeur. Deuxième chez les séniors hommes avec Philibert-Thiboutot (3ème), Sikubwabo (5ème), Dany Racine (16ème) et Benjamin Raymond (31ème), le Québec n'était qu'à 7 points du titre remporté par la Colombie-Britannique.

L'équipe provinciale féminine des juniors, avec Beauchemin (3ème), Laurianne Lépine (15ème), Corinne Leclerc (36ème) et Marianne Houle (46ème), terminait aussi à la surprise générale au 2ème rang, avec quatre petits points de moins que la Colombie-Britannique au 3ème rang, mais encore loin de l'Ontario.

L'équipe masculine Jeunesse terminait aussi au 2ème rang, avec Olivier Saint-Laurent (5ème), Marc-André Trudeau-Perron (8ème), Prince Nkurunziza (12ème) et Mathieur Duperron (38ème). La Colombie-Britannique remportait le titre par provinces dans cette catégorie.

Deux autres équipes du Québec sont montées sur le podium, soit les juniors hommes et les filles en catégorie Jeunesse. Chez les juniors masculins, Jean-Simon Desgagnés (8ème), Kevin Robertson (11ème), Abderaouh Hani (40ème) et Thomas Fafard (45ème) ont été devancés par l'Ontario et la Colombie-Britannique.

Les Québécoises ont pris le 3ème rang en Jeunesse, en vertu des rangs de Anne-Frédérik Drolet (8ème), Samantha Flood (11ème), Anaïs Paradis (17ème) et Mérédith Boyer (36ème).

Chez les Vétérans, qui participaient aux championnats dans une épreuve mixte de 8 kilomètres, les meilleurs québécois ont été Michel Cusson (Fleur de Lys) chez les hommes et Geneviève Shurtleff (Kalenjins) chez les femmes. Cusson, 50 ans, s'est classé 21ème de la course en 29:15,8. Son ratio âge vs chrono était de 81.8, soit le 15ème meilleur de la compétition. Shurtleff, âgée de 40ans, complétait le parcours en 32:24,4, au 8ème rang féminin, avec un ratio âge vs chrono de 76.3.

Tous les résultats individuels et par équipes

 

Partager

Partager