Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > TEL QUE PRÉVU, ATHLÉTISME CANADA NOMME PETER ERIKSSON ENTRAÎNEUR-CHEF

TEL QUE PRÉVU, ATHLÉTISME CANADA NOMME PETER ERIKSSON ENTRAÎNEUR-CHEF

TEL QUE PRÉVU, ATHLÉTISME CANADA NOMME PETER ERIKSSON ENTRAÎNEUR-CHEF

2013-07-18

Montréal - La nouvelle n'est pas récente. En fait, elle date du 10 juillet et dans le sprint qui précédait la tenue des championnats canadiens juniors à Sainte-Thérèse, nous l'avions totalement escamotée. Athlétisme Canada, l'organisme national de régie de l'athlétisme, du cross-country et de la course sur route, a donc officiellement annoncé la semaine dernière l'engagement de Peter Eriksson comme entraîneur-chef olympique et paralympique.  Eriksson, qui réside à Ottawa, commencera officiellement dans ce rôle le 1er août.

« C'est un privilège et un honneur d'être nommé entraîneur-chef d'Athlétisme Canada.  Du côté personnel, ceci représente aussi une merveilleuse opportunité, puisque je suis récemment revenu à Ottawa afin d'être avec ma famille », dit Eriksson.  Peter Eriksson amène avec lui 30 ans d'expérience comme entraîneur, plus récemment comme entraîneur-chef de la fédération de Grande-Bretagne (UK Athletics) d'octobre 2012 à juin 2013, et entraîneur-chef et directeur de la performance du programme paralympique de la fédération britannique (2009 à octobre 2012). 

Eriksson ajoute : « Je prévois continuer avec la même approche et les mêmes méthodes qui ont remporté du succès aux Jeux paralympiques, une bonne gestion des performances de nos meilleurs athlètes ayant un potentiel de médaille, afin de maximiser la perspective d'obtenir des performances dignes de podium aux Jeux olympiques et paralympiques, ainsi qu'aux championnats du monde. » 

Le poste intégré d'entraîneur-chef représente quelque chose dans laquelle l'entraîneur Eriksson croit vraiment.  « Tous les athlètes identifiés, olympiques ou paralympiques, doivent obtenir les mêmes opportunités en termes d'entraîneurs, d'installations, de services de soutien, de milieux d'entraînement et d'attentes. »  Il ajoute : « Rationaliser le rôle de l'entraîneur-chef représente la bonne approche pour une réelle intégration, et renforcera davantage la position d'Athlétisme Canada comme leader mondial dans la prestation d'un programme complètement intégré. »

Lors des Jeux olympiques de 2012, l'équipe d'Athlétisme Canada a enregistré 12 places parmi les 12 meilleures et 8 athlètes ont terminé parmi les 8 meilleurs de leur épreuve respective.  La majorité de ces athlètes étaient âgés de 25 ans ou moins.  « Le programme olympique va dans la bonne direction afin d'atteindre les cibles de médailles aux événements internationaux majeurs.  Nous avons plusieurs jeunes athlètes qui sont prêts à relever le défi, et c'est vraiment encourageant », dit Eriksson. 

Athlétisme Canada a commencé le processus de réviser le programme de haute performance olympique et paralympique via un examen complet dirigé par Peter Davis, de Sport Performance Management.  Le résultat de cet examen guidera l'organisation afin d'assurer qu'elle atteigne ses objectifs de performance.  Peter Eriksson, comme entraîneur-chef, dirigera le programme de haute performance à partir de l'automne en se basant sur les conclusions et recommandations émanant de cet examen.  Eriksson : « Il est important, comme organisation, de garder en mémoire que À nous le podium et Sport Canada investissent pour obtenir des médailles aux événements majeurs; ceci doit toujours demeurer notre cible-phare. »

« La recherche d'un entraîneur-chef intégré (olympique et paralympique) a débuté vers la fin de janvier.  Comme organisation, nous croyions qu'il était important de prendre le temps nécessaire et de ne pas brusquer le processus, de vraiment considérer le paysage au complet et de trouver la bonne personne afin d'atteindre nos cibles de médailles internationales », dit Rob Guy, le directeur exécutif d'Athlétisme Canada.  Guy ajoute : « Nous avons vu une merveilleuse opportunité et avons approché Peter lorsqu'il a quitté son poste à UK Athletics et annoncé qu'il revenait au Canada afin d'être plus près de sa famille. »

Guy dit : « Grâce à un processus important, nous avons rapidement identifié que Peter était notre homme.  Ce fut un processus délicat par la suite puisqu'il avait toujours certaines responsabilités à terminer avec UK Athletics.  À travers ce processus, Peter fut très loyal envers son dernier employeur, et nous croyons que c'est une qualité formidable.  J'attends avec impatience la venue de ce niveau de dévouement dans l'athlétisme au Canada. »

L'entraîneur Eriksson a dirigé des athlètes et programmes qui ont mené à plus de 125 médailles aux Jeux paralympiques, Jeux olympiques, championnats du monde et autres événements internationaux majeurs.  Notamment, il fut l'entraîneur personnel de Chantal Petitclerc lorsqu'elle a concouru vers dix médailles d'or et sept records mondiaux aux Jeux paralympiques de 2004 et 2008.  Dans son rôle avec UK Athletics, il les a conduits de la 18ème place, au Championnat du monde de 2008, à une place parmi les trois premiers dans l'édition de 2011.  Plus récemment, il a conduit l'équipe olympique britannique à son plus haut pointage lors du Championnat européen 2013 par équipes, à Gateshead, en Angleterre, et à une troisième place au Championnat européen en salle de 2013, à Gothenburg, en Suède. 


Source: Athlétisme Canada

Toutes les nouvelles