Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > DEUX RECORDS CANADIENS À MOSCOU, GENEST 13EME

DEUX RECORDS CANADIENS À MOSCOU, GENEST 13EME

DEUX RECORDS CANADIENS À MOSCOU, GENEST 13EME

2013-08-16

Montréal, 15 août 2013 (Sportcom) – Derek Drouin a obtenu la médaille de bronze du saut en hauteur, Matthew Hughes a battu un record canadien vieux de près de 28 ans tout en finissant au 6e rang du 3000 m steeple et Alex Genest s'est classé 13e de la même épreuve jeudi, à Moscou, dans le cadre des Championnats du monde d'athlétisme.
 
Également médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres l'été dernier, Drouin a réussi son deuxième essai à 2,38 mètres, améliorant du coup la marque nationale de 2,36 mètres qu'il avait amélioré en juin lors de la réunion de Eugene.
 
L'Ukrainien Bohdan Bondarenko l'a emporté après avoir sauté 2,41 mètres, alors que Mutaz Essa Barshim, du Qatar, a terminé deuxième, franchissant aussi la barre des 2,38 mètres, mais à sa première tentative.
 
Au 3000 m steeple, Hughes, 24 ans, a relégué aux oubliettes un record plus vieux que lui en réussissant un temps de 8 min 11,64 s.
Le chrono de référence au pays, 8 min 12,58 s, avait effectivement été établi en 1985 par Graeme Fell, de Vancouver, lors de la réunion de Koblenz en Allemagne. 
 
Alex Genest ambivalent
 
Quant à Alex Genest, il a couru le 3000 m steeple de Moscou en un temps de 8 min 27,01 s.
Le cur de l'athlète de Lac-aux-Sables balançait entre déception et satisfaction jeudi. « Je voulais faire un top-12, je finis une place derrière. Sinon, je voulais faire mon meilleur temps à vie, j'en suis très loin. »

« À mon échauffement, je ne me sentais pas super bien, a-t-il indiqué. Mais j'ai vécu tellement d'émotions dans les derniers jours que je ne m'en faisais pas trop avec ça. » Rappelons que dans les préliminaires, lundi, Genest s'était qualifié 15e, mais qu'un juge l'avait disqualifié. Il avait finalement été blanchi quelques heures plus tard. Son plan de match pour la finale était assez simple. « Mon but était de ne pas laisser les gars partir. Il fallait que je reste avec tout le monde. Après deux tours, j'ai perdu le contact. »
 
« J'ai limité les dégâts, mais je sais que je peux être en compétition avec ces gars-là et courir plus vite. De ne pas l'avoir fait, c'est une petite déception. D'avoir participé à cette finale, c'est un gros gain. »
 
Sur une note positive, le Québécois était heureux de ses apprentissages depuis le début de la saison. « Je n'ai pas laissé les compétitions qui ont moins bien été m'affecter cette année. Je suis venu à Moscou et ma préparation n'était pas super bonne. J'ai eu un problème alimentaire à Londres (Diamond League), mais je ne me suis pas laissé affecter. »
 
« De savoir que je peux vraiment être en compétition avec les meilleurs, c'est ce que je vais retenir de mes mondiaux. Je peux faire la finale et je peux la refaire, ce n'est pas un coup de chance », a-t-il conclu.

Le Kényan Ezekiel Kemboi a remporté le 3000 m steeple des Championnats du monde une troisième fois de suite jeudi en affichant un chrono de 8 min 06,01 s. Il a devancé de 36 centièmes son compatriote Conseslus Kipruto et de 1,85 seconde le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad.
 
Hyacinthe et Belleau-Béliveau éliminées
 
Kimberly Hyacinthe était pour sa part en action dans les courses préliminaires du 200 m en matinée. L'athlète de Lachenaie s'est qualifiée pour les demi-finales, quand elle a terminé au troisième rang de la deuxième des sept vagues éliminatoires en 23,19 s.
 
Hyacinthe a été légèrement plus rapide en soirée, courant sa demi-finale en 23,12 s. Ce fut toutefois insuffisant pour lui permettre de passer en finale. La Québécoise a conclu au 17e échelon parmi les 24 demi-finalistes de l'épreuve.
 
Toujours au 200 m, l'Ontarienne Crystal Emmanuel a été disqualifiée dans les préliminaires.
 
Karine Belleau-Béliveau a aussi couru à Moscou, jeudi, dans les éliminatoires du 800 m. Première après 400 mètres en 57,08 s dans la vague initiale, elle a finalement pris le septième échelon en un temps de 2 min 02,93 s. La Montréalaise s'est classée 28e au total des quatre manches qualificatives.
Les trois meilleures de chaque vague et les quatre autres coureuses les plus rapides accédaient aux demi-finales. La Tchèque Lenka Masna a été la dernière qualifiée grâce aux chronos, en 2 min 00,31 s.
 
L'Ontarienne Melissa Bishop a aussi pris part au 800 m. Elle a fini 23e des préliminaires en 2 min 01,91 s.

- 30 -

Toutes les nouvelles