Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LE RIDEAU TOMBE SUR LES JEUX: 28 MÉDAILLES POUR LE QUÉBEC

LE RIDEAU TOMBE SUR LES JEUX: 28 MÉDAILLES POUR LE QUÉBEC

LE RIDEAU TOMBE SUR LES JEUX: 28 MÉDAILLES POUR LE QUÉBEC

2013-08-16

Sherbrooke -  Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas et l'Équipe du Québec ont bien conclu ces Jeux du Canada 2013. Au dernier jour de compétition, l'athlète de Sherbrooke, qui espérait monter sur trois podiums devant les siens, récidivait avec une deuxième médaille d'or, au lancer du disque cette fois. Avec l'or au poids, au disque et l'argent au marteau, Marc-Antoine peut dire «mission accomplie».

Photo ci-haut: FQA
Photo de gauche: Yves Longpré

Après les trois premiers tours de la finale, c'est Ryan Sommer de l'Alberta qui menait le concours avec un lancer de 48,81 mètres, gros record personnel pour lui. Au 4e tour de la compétition, Lafrenaye-Dugas se rapprochait avec un bon 48,56 mètres, mais c'était encore insuffisant. On pouvait encore y croire puisque Marc-Antoine avait déjà réussi au-delà des 50 mètres cette saison.

Au cinquième tour, Sommer n'arrivait pas à faire mieux et Marc-Antoine y allait d'un effort gagnant pour voir le disque atterrir à 49,65 mètres. Deuxième médaille d'or et grand joie dans les gradins du stade de l'Université de Sherbrooke. Sommer deuxième, et Karakolis de l'Ontario au 3e rang, Alexandre Gagné terminait bon 5e avec un tir de 46,69 mètres.

Le Québec a donc terminé cette dernière journée avec trois médailles d'or, cinq d'argent et cinq en bronze, pour un total de 28 sur l'ensemble de la compétition. Ce total égaliserait selon nos premiers calculs, celui des Jeux de 2009 à Charlottetown. Officieusement, le Québec aurait terminé deuxième du classement des équipes chez les hommes et troisième chez les femmes. On y reviendra.

 

Les jeunes sur le podium à l'heptathlon

Le Québec a fait belle figure avec deux belles médailles à l'heptathlon. Dans une épreuve dominée d'un bout à l'autre par Rachael McIntosh, de la Nouvelle-Écosse, les jeunes espoirs Geneviève Gagné et Allison Frantz ont réalisé un beau doublé argent et bronze. Gagné, junior première année, a été stable tout au long des sept épreuves, pour inscrire un record personnel de 4850 points. Frantz, 17 ans seulement, avait cumulé un gros 916 points la veille en hauteur. Pourchassée par Danielle Delage (C-B.) avant le 800 mètres, Frantz résistait et récoltait la médaille de bronze par 24 petits points, pour afficher un total de 4636 points.

Gabriel Slythe-Léveillé en argent

Gabriel Slythe-Léveillé était encore sur un nuage après sa médaille de bronze du 400 mètres haies la veille. En finale du 110m haies, l'ontarien Ingvar Moseley était pas mal seul de sa classe et l'emportait en 14.20 sec. Derrière lui, Gabriel livrait une belle lutte à Greg MacNeill de l'Ontario et Alexandro Allison Abaunza. Sur la piste détrempée, Gab a finalement décroché l'argent avec un record personnel de 14.61 en prime, même temps pour MacNeill, avant de repartir rapidement pour se préparer au relais. Allison Abaunza a bien failli le rejoindre sur le podium mais il lui a manqué six centièmes de secondes. On a appris quelques minutes après que Slythe-Léveillé

L'argent pour Dorcelus et Roche en longueur

Le champion canadien junior en longueur Stevens Dorcélus pouvait légitimement penser à la plus haute marche du podium. Jared Kerr, qui avait été le meilleur en qualifications, ne l'entendait pas ainsi. Après avoir réalisé des sauts de 7,35m, 7,41m, et 7,52m, Kerr (ON) n'a pas été inquiété. Rencontré à la sortie du stade, Dorcelus semblait plus ou moins satisfait du résultat obtenu, avec 7,22 mètres. Un jour, la valeur de cette médaille d'argent, sa deuxième après celle du relais 4 x 100 mètres, prendra peut-être un tout autre sens à ses yeux. Pour l'auteur de ces lignes, elle est d'autant significative que Stevens Dorcelus fait de l'athlétisme depuis très peu de temps. Le meilleur est à venir.

Scott Hancock, déjà décoré au triple saut, n'a pu faire plus que trois sauts, terminant neuvième à 6,42 mètres.

Magali Roche a connu un été bien rempli. Après une participation aux Championnats du monde Jeunesse de l'IAAF en Ukraine, Roche était une candidate au podium de la longueur à Sherbrooke. La lutte pour l'or était entre elle Rachel Machin, déjà médaillée d'or en hauteur. L'Albertaine a ouvert le concours avec saut de 5,75 mètres et a par la suite fait 5,91 mètres au 3e tour. Roche a répondu avec un 3e saut de 5,87 mètres. Au 5e tour, Magali démontrait une belle combativité avec un bond de 5,86 mètres pour ensuite mordre au 6e et dernier tour. Rachel Machin méritait donc la médaille d'or, Roche récoltait une belle médaille d'argent et Joy Becker du Manitoba le bronze à 5,81 mètres. N'oublions pas que Roche n'a que 16 ans! Elle et sa coéquipière Émanuelle Massé étaient les plus jeunes de cette compétition. 

Dans ce concours, Massé termine 11e avec 5,18 mètres.

Noormohamed saute vers le bronze

Les Jeux du Canada nous réservent parfois de belles surprises. À la perche, le Québec misait sur Samuel Burton et Rahim Noormohamed. Dans un concours disputé sur un sautoir détrempé par la pluie tombée juste avant le début de la session, Noormohamed s'en est très bien tiré et a procuré une médaille de bronze inattendue au Québec. Avec ses 4,35 mètres, Noormohamed a fait beaucoup mieux que sa meilleure perfornance de l'année qui était à 4,20 mètres. Burton a connu une très mauvaise journée et n'a pu réussir un saut.

Boisvert, PB et bronze!

Le 5000 mètres masculin nous a permis de voir un bon spectacle et se déroulait dans des conditions idéales. La foule était bien réchauffée et a apprécié la course. Passé au 3000 mètres en 8'59'', le peloton est demeuré groupé encore jusqu'au 3500 mètres. Emmanuel Boisvert a bien répondu au changement de rythme et s'est accroché au 4e rang pendant tout le 4e kilomètre. Avec 600 mètres à faire, la médaille était encore possible. Avec 300 mètres à parcourir, Boisvert passait Chris Voth pour se positionner au 3e rang. Devant lui, Connor Darlington (ON) et Matt Johnson (SK) étaient au sprint pour l'or. Darlington l'emportait en 14 :33.56, Johnson remportait l'argent en 14 :35.22 et Boisvert croisait le fil pour remporter la médaille de bronze avec un autre record personnel de 14 :38.30. Ce boute-en-train de l'équipe du Québec a pleinement mérité sa place sur le podium.

Dans la course féminine, les filles ont préféré s'en tenir à un rythme très lent. Tellement lent que la vraie course n'a commencé qu'avec à peine 500 mètres à faire. Maria Bernard a donc accéléré dans le dernier 400 mètres et remportait l'or en 17 :33.44. Dans une course aussi lente, Jessy Lacourse et plusieurs athlètes ont été dans la lutte pour le podium. Au final, Jessy terminait 7e en 17 :41.35, à moins de six secondes du podium. Gabrielle Lebel, appelée à remplacer une Joanie Roy blessée, a pris le 14e rang en 17 :58.36.

Belle récolte

Les Québécois ont remporté plusieurs médailles dans les épreuves des Olympiques Spéciaux et en para-athlétisme.

En para-athlétisme, Sarah White remportait une troisième médaille d'or, cette fois au 200 mètres. Comme ce fut le cas au 400 et au 1500 mètres, White n'a laissé aucune chance à ses adversaires, menant du début à la fin.

Pas tout à fait le même scénario pour le 200 mètres para chez les hommes. Jean-Philippe Maranda a d'abord vu Isiaiah Christophe (ON) prendre un gros départ. Dans la ligne droite, on a vu la hargne qui animait Jean-Philippe. Accélérant les coups de bras sur les roues, il devançait Christophe d'un tout petit bout de roue, remportant l'or par un centième de seconde, avec un chrono de 27.87. Le Québec remportait aussi le bronze dans cette course grâce à Francis Hébert, troisième en 29.33.

Le 200 mètres Olympiques Spéciaux des hommes a également été enlevant jusqu'à l'arrivée lorsque Gabriel Dupuy a poussé l'Ontarien Peter Snider à la limite. Dupuy récoltait la médaille d'argent en 24.54 sec. Guillaume Bénard terminait au 5e rang en 26.77 sec. Du côté féminin, Audrey Vincent remportait une autre médaille de bronze avec un chrono de 30.40 sec.  

St-Pierre, à 3 centièmes du podium

Le Québec est venu bien près de monter sur le podium du 200 mètres femmes. Dans une finale dominée par Amelia Brohman de l'Ontario (24.15), St-Pierre s'est trouvée au milieu d'une belle lutte pour la 3e place avec trois autres sprinteuses. Malgré un record personnel de 24.48, elle se retrouvait au seuil du podium en 4e place, à 3 centièmes de la médaille. Sophie Arsenault a également été dans le coup toute la course et croisait le fil d'arrivée en 24.52 au 6e rang.

Nos garçons ont semblé fatigués à ce stade de la compétition et Francis Molango a quand même réussi à arracher une 5e place en 21.99 sec. Andre De Grasse (ON), vainqueur au 100 mètres, a réalisé le doublé avec l'or ici en 21.38, presque seul au finish. En voilà un que le vent de face (-1.7 m/s) n'a pas dérangé. Brandon Smith-Drouin n'avait plus de jambes et terminait 8e.

McBride, athlète par excellence

L'ontarien Brandon McBride, que nous avions désigné comme l'athlète par excellence de la veille après sa brillante performance au 400 mètres, nous a offert tout un spectacle en finale du 800 mètres. Sans attendre qui que ce soit, McBride a pris la commande dès le coup de pistolet pour dominer de bout en bout et pulvérisait le record des Jeux du Canada par plus de 2 secondes en 1 :46.38. Derrière McBride, le vainqueur du 1500 mètres Thomas Riva remportait l'argent en 1 :48.91.

Mathieu Sturkenboom, placé au 5e rang pendant le premier tour, n'a tout simplement pas pu s'accrocher au peloton et terminait au huitième rang en 1 :51.44.

Le 800 mètres féminin a vu un autre record des Jeux. Belle bagarre entre les albertaines Rachel François et Jenna Westaway. Finalement, cette dernière passait François au fil par un centième, victorieuse en 2 :04.95, et effaçant du coup le record des Jeux (2 :06.56) détenu par la québécoise Mélanie Choinière depuis 1993. Laurence Côté, loin des meneuses après un tour, a quand même réussi à décroché une 5e place en 2 :11.04.

Pas de surprise en hauteur féminine, alors que Rachel Machin (AB), qui avait réussi 1,86 m cette année, remportait la finale à 1,84 m, devant Emma Kimoto (C-B.) qui a fait 1,80 mètre. Caroline Tanguay franchissait 1,70 mètre pour prendre le 4e rang, tandis que la jeune Mikella Lefebvre-Oatis a été limitée à un bond de 1,60 mètre pour prendre le 9e rang à égalité.

La Néo-Écossaise Chelsea Whalen remportait le javelot avec un lancer de 48,83 mètres. Dans ce concours, les Québécoises Ixhil Diaz Espin (44,73 mètres) et Sonia Chartrand ont terminé respectivement 5e et 6e.

L'Alberta trop forte au 4 x 400 mètres

On ne pouvait douter de la victoire de l'Alberta chez les femmes. Cette équipe regroupait d'excellents éléments dans les courses de 200 à 800 mètres et cette profondeur a bien servi son équipe de relais 4 x 400 mètres qui a dominé la finale en 3 :38.46, un nouveau record des Jeux du Canada. Katherine Surin a bien amorcé la course pour le Québec, remettant le témoin à Émy Béliveau en troisième place. Malgré ses efforts, Béliveau devait céder quelques positions lorsqu'elle passait le témoin à Sophie Arsenault. En fin de course, Marie-Colombe St-Pierre a bien tenté de remonter en quatrième place mais rien n'y fit et le Québec terminait 5e en 3 :46.76, à 76 centièmes de la Nouvelle-Écosse.

Le quatuor des gars était passablement amoché et on a dû apporter quelques changements le jour de la course. Jayme De Castro-Gourdeau, Alex Bussières et Alex Tourigny-Plante ont remis le témoin à Mathieu Sturkenboom alors que le Québec était sixième. Sturkenboom, chronométré sous les 48 secondes, a donné tout ce qu'il avait. À quelques mètres de l'arrivée, la chute d'un athlète de l'Alberta permettait au Québec de prendre la 4e place en 3 :15.00. Peu importe le chrono, nous avons vu encore une fois qu'un relais peut comporter des revirements de situation inespérés.

L'Ontario a réalisé une grosse performance d'équipe. Peut-être que les entraîneurs de l'équipe canadienne devraient prendre des notes. Les quatre coureurs de la province voisine ont stoppé le chrono à 3 :07.45, un nouveau record des Jeux du Canada.

On espère n'avoir oublié personne ici. La semaine fut fort longue mais tellement l'fun!

lg

Toutes les nouvelles