Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > McGILL TEAM CHALLENGE: SANTOS GAGNE MAIS HYACINTHE VOLE LE SPECTACLE

McGILL TEAM CHALLENGE: SANTOS GAGNE MAIS HYACINTHE VOLE LE SPECTACLE

McGILL TEAM CHALLENGE: SANTOS GAGNE MAIS HYACINTHE VOLE LE SPECTACLE

2014-01-26

Montréal - La 19e édition du McGill Team Challenge a fracassé toutes sortes de records cette année. Une participation record de plus de 900 athlètes, la présence de huit olympiens, trois records du Québec, une foule de records de piste et de compétition ont donné une saveur spéciale à l'événement.

Malgré la présence du vice-champion olympique Luguelin Santos, c'est Kimberly Hyacinthe qui a volé le show avec deux nouvelles marques québécoises. La troisième étoile du weekend, Charles Philibert-Thiboutot a signé un autre record québécois.

Dès vendredi, Kimberly Hyacinthe (PLUS) a donné le ton en y allant d'un record du Québec au 60 mètres. La championne canadienne du 200 mètres montre de plus en plus de mordant sur son départ et franchissait la ligne d'arrivée en 7.29 sec., retranchant ainsi deux centièmes de seconde à la marque détenue par Geneviève Thibault. Autre record de compétition chez les hommes, alors que Dontae Richards-Kwok, de l'Université York, établissait un autre record de la compétition en 6.71 sec. Fait à noter, Hank Palmer (PLUS) revenait après une longue absence et terminait 3e en finale avec un chrono de 6.81.  

La présence du médaillé olympique Luguelin Santos, de la République Dominicaine, laissait entrevoir un gros 300 mètres. Médaillé d'argent du 400 mètres aux Jeux de Londres, Santos a été trahi par un départ moyen. Une fois sorti des blocs, Santos s'est employé à réparer les dégâts, mais il était trop tard pour battre le record de piste du canadien Shane Niemi (32.95), qui tient depuis 2002. Déçu de voir le chrono de 33.27 affiché au tableau, Santos se promettait de faire mieux le lendemain au 600 mètres. Pour mieux vous situer, ce chrono était la 54e performance mondiale de tous les temps

Au 1000 mètres masculin, Thomas Riva, de l'université de Victoria, a remporté une belle victoire en 2 :23.63,  surpassant le record de la compétition par 3 centièmes de seconde. Les Québécois Mathieu Sturkenboom et Alex Bussières n'ont pas été l'ombre d'eux-mêmes, alors que Sturkenboom terminait presque trois secondes derrière le vainqueur et Bussières abandonnait.

D'ordinaire, le 800 mètres féminin n'est pas au programme du Team Challenge. Cette année, les organisateurs ont fait exception pour offrir une chance aux meilleures canadiennes de s'approcher du standard (2 :02.00) des Mondiaux en salle. Melissa Bishop, d'Ottawa, a bien tenté le coup pour le premier 400 mètres mais il était bien facile de voir que personne n'allait obtenir ce standard. Derrière Bishop, la gagnante en 2 :05.18, Karine Belleau-Béliveau (PLUS) s'est faite discrète pour les 3 premiers tours avant de remonter le petit peloton au dernier 200 mètres pour conclure au 2e rang en 2 :07.44.

Le 3000 mètres messieurs a été chaudement disputé. Ross Proudfoot (Guelph) a donné un coup d'accélérateur avec moins de 800 mètres à faire et creusait un écart insurmontable pour établir record de compétition  de 8 :02.78. La domination de Proudfoot n'a pas démonté Charles Philibert-Thiboutot (CAUL), qui terminait au 2e rang avec un record personnel de 8.07.08. À trois secondes du record du Québec de Paul Morrison (8 :03.70), Charles se disait assez satisfait d'un tel résultat compte tenu du fait qu'il ne court que très peu depuis trois semaines à cause d'une blessure.

Au 3000 mètres féminin, Heather Petrick, de Guelph, l'emportait en 9 :40.27. On a vu courir Joanie Roy (CACN) pour la première fois en salle depuis longtemps. Roy terminait 3e en 9 :43.36, alors que Manon Létourneau (CAUL) était 5e en 9 :43.76. Deux records personnels. Pas trop loin derrière, la junior Aurélie Dubé-Lavoie (LAVI) y allait aussi d'un record personnel en 9 :51.30.

Le concours de marteau féminin a également été très serré. Marie-Josée Lejour, maintenant affiliée au Club d'athlétisme de Toronto, remportait la victoire avec son premier jet de la compétition, 17,19 mètres. Galina Mityaeva (SLS) est venue tout près à son troisième essai, tombé à 17,15 mètres. Sarah Dougherty, de Guelph, avait aussi projeté l'engin à 17,00 mètres au premier tour du concours.

En fin de soirée, le champion canadien junior Philippe St-Hilaire (PLUS) a remporté le concours de hauteur en égalant son record personnel à 2,08 mètres. Philippe pourrait bien aller plus haut très bientôt car il a raté les 2,11 mètres du bout du talon. Comme quelques juniors du Québec, Philippe vise cette année une place sur l'équipe canadienne pour les Mondiaux juniors en juillet.

 

Hyacinthe en feu!

Marie-Eve Dugas (COCH) a bien amorcé la journée québécoise du samedi. Victorieuse en finale du 60m haies, Dugas a dominé la compétition avec un temps de 8.60, son meilleur depuis les provinciaux universitaires de 2012. La tenue d'un championnat ouvert en salle à Montréal en mars a donné une nouvelle dose de motivation à notre spécialiste des haies.

En après-midi, Luguelin Santos était de retour sur la piste, moins de 24 heures après le 300 mètres. Cette fois, Santos a mené de bout en bout le 600 mètres. Parti en 24 secondes au premier tour de piste, Santos semblait fin seul dans cette course. Mais après 400 mètres, Mathieu Sturkenboom (USher) grignotait cette avance petit à petit. Santos réussit à tenir le coup pour remporter la victoire en 1 :16.90, bon pour un record de compétition et de la piste. Sturkenboom, chez les seniors depuis le 1er janvier, a récolté un gros record personnel de 1 :17.95, à quelques 69 centièmes du record provincial d'Alexandre Marchand. Vincent Duguay (ULaval) a été excellent dans cette course avec un chrono de 1 :19.87.

Quelques minutes après le 600 messieurs, au tour de Kimberly Hyacinthe de faire son feu d'artifice au 300 mètres féminin. Flanquée de l'olympienne et spécialiste du 400 mètres Jenna Martin et de Khamica Bingham, une sprinteuse plus à l'aise sur 100 et 200 mètres, on retrouvait également Sarah Wells, six fois sous 56 secondes au 400 mètres haies en 2013. Marie-Colombe St-Pierre (CAUL) se retrouvait donc aussi en excellente compagnie pour cette course.

Hyacinthe n'a pas perdu de temps et a profité d'un excellent départ. Avec une bonne avance sur Martin à 100 mètres de l'arrivée, on a vu Martin revenir légèrement sur Kimberly dans le dernier droit mais la Québécoise a tenu le coup. Wow! 37.46! Kim était aux anges et n'était pas la seule. Quelle joie de voir une athlète réussir quelque chose de gros comme ça et de se dire, «hé, j'y étais»! Trois filles venaient de courir sous les 39 secondes. Hyacinthe démolissait sa Meilleure Performance québécoise de 38.23, courue en 2009.

Entraînée par le reste du groupe, Marie-Colombe St-Pierre (CAUL) a fait de son mieux et ses 39.31 l'ont amené à 3 centièmes de seconde de son record personnel.

Photo: Pierre Morin

Comment terminer ce compte-rendu, incomplet nous en sommes convaincu, autrement qu'en vous disant que Charles Philibert-Thiboutot ne cesse de nous étonner. Au lendemain d'un gros 3000 mètres, le coureur de l'université Laval s'est donné à fond pour le 1500 mètres. Une fois le travail de lièvre accompli par Mathieu Raymond, Charles s'est porté en tête et a animé cette course jusqu'à la fin. Une fois de plus, Ross Proudfoot est ressorti vainqueur en 3 :44.08, grâce à un excellent dernier 400 mètres. À défaut, d'une victoire, Charles terminait tout de même troisième avec un record provincial de 3 :45.26, soit une demi-seconde de mieux que sa propre marque réalisée un an auparavant. Proudfoot pourra lui envoyer un message texte de remerciements!

Au moins 10 records de compétition sont passés à la trappe au Team Challenge et les athlètes du Québec ont une fois de plus bénéficié d'une belle expérience sans avoir à voyager. C'est quand même bien de recevoir la visite de temps en temps. Les officiels et les organisateurs ont travaillé en étroite collaboration pour assurer le respect de l'horaire jusqu'à la dernière épreuve. Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à ce succès.

lg

Les résultats du McGill Team Challenge 2014

 

Toutes les nouvelles