Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > NOUVELLE MARQUE MONDIALE POUR LAKATOS

NOUVELLE MARQUE MONDIALE POUR LAKATOS

NOUVELLE MARQUE MONDIALE POUR LAKATOS

2014-05-17

Montréal, 17 mai 2014 (Sportcom) – Brent Lakatos a frappé un grand coup samedi dans le cadre des Championnats suisses ouverts, un Grand Prix de para-athlétisme présenté à Nottwil, quand il a amélioré le record du monde du 100 m de la classe T53.

Vainqueur en un temps de 14,17 s, le Dorvallois a amélioré sa propre marque d'un impressionnant 17 centièmes de seconde. Son exploit est d'autant plus remarquable qu'il avait pris part à un 800 m et un 1500 m plus tôt dans la journée.

Le Britannique Bushell Mickey, deuxième en 14,55 s, et le Québécois Jean-Philippe Maranda, troisième en 15,32 s, l'ont accompagné sur le podium de ce 100 m.

« Je me sentais très bien (vendredi) dans le 200 m (qu'il a remporté). Je savais donc que j'étais en forme pour les sprints. Je ne pensais toutefois pas accomplir ça après le 1500 m. Mes bras étaient fatigués. Je ne pensais pas aller aussi vite, mais écoute, un 100 m c'est court », a rigolé Lakatos.

« Oui, je suis surpris, j'ai retranché pas mal de temps. C'est un bel accomplissement », a ajouté celui qui avait établi le précédent record de 14,34 s lors d'une compétition marquant le premier anniversaire des Jeux de Londres, en juillet dernier.

Lakatos s'est par ailleurs aisément imposé au 800 m grâce à un chrono de 1 min 47,33 s. Il a devancé Maranda (1 min 47,98 s), de Sainte-Aurélie, et le Suisse Markus Sutter (1 min 57,34 s).

« Jean-Philippe a pris une avance, mais il a commencé à être fatigué et je suis allé en avant pour le dernier droit », a simplement résumé le gagnant, alors en préparation pour l'important 1500 m.

À cette épreuve, qui réunissait les athlètes des catégories T53 et T54, Lakatos a fini 13e (3 min 19,34 s) et Maranda 27e (3 min 27,91 s). L'Ontarien Josh Cassidy l'a emporté en un temps de 3 min 09,86 s, devant l'Allemand Alhassane Baldé (3 min 10,11 s) et Alexandre Dupont (3 min 11,51 s).

Dupont, de Saint-Georges-de-Clarenceville, s'est également classé cinquième (1 min 40,81 s) du 800 m dans la classe T54.

Lakatos visait un chrono d'au moins 3 min 06 s, ce qui lui aurait procuré son laissez-passer en prévision des Jeux du Commonwealth de cet été, à Glasgow, en Écosse.

« Ç'a été une course tactique. J'ai essayé de faire avancer le peloton, j'ai tiré au deuxième tour, mais quand j'ai passé le relais, tout le monde a ralenti. »

 

Le podium pour Diane Roy au 800 m

Diane Roy est aussi montée sur le podium samedi, terminant deuxième du 800 m de la catégorie T54 après avoir affiché un temps de 1 min 58,70 s. Elle a même chauffé la vice-championne mondiale suisse Manuela Schär, gagnante en 1 min 58,58 s. La Britannique Jade Jones a fini troisième (1 min 59,35 s).

« J'étais bien contente, ça commençait bien la journée, a indiqué la Québécoise. J'étais vraiment stressée parce que c'était ma première course sur piste de l'année et que j'avais seulement deux semaines d'entraînement sur piste dans le corps. »

La Sherbrookoise a par la suite pris le sixième rang (3 min 38,83 s) du 1500 m des classes T53 et T54.

« Je suis déçue, mais ce n'est pas parce que j'ai mal travaillé. Mon but était de faire mon standard pour les Jeux du Commonwealth, qui est 3 min 36 s. J'ai dit aux filles que ça serait le fun que nous faisions une course rapide, mais finalement, il n'y a pas grand monde qui a fait grand-chose. »

Roy entend bien se reprendre mercredi, au Daniela Jutzeler Memorial, toujours à Nottwil, afin de réussir le chrono exigé. « Les filles se sont parlées et je pense qu'elles vont peut-être en donner plus. »

D'ici là, une dernière journée est au programme du Grand Prix de Nottwil, dimanche.

- 30 -

Toutes les nouvelles