Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > CHARLES PHILIBERT-THIBOUTOT ATHLÈTE DU MOIS DE MAI

CHARLES PHILIBERT-THIBOUTOT ATHLÈTE DU MOIS DE MAI

CHARLES PHILIBERT-THIBOUTOT ATHLÈTE DU MOIS DE MAI

2014-06-03

Par Josée-Anne Sarazin-Côté


MONTRÉAL - Charles Philibert-Thiboutot a connu trois "terribles" semaines. En mai, il s'est rendu en Californie pour s'entraîner en altitude. "Les pires entraînements de ma vie. Les choses les plus simples devenaient difficiles avec le manque d'oxygène". Redescendu sur le plancher des vaches pour l'Oxy High Perormance, le 15 mai, à Los Angeles, il a reçu la récompense qu'il attendait depuis longtemps : passer sous la barre des 3 minutes 40 au 1500 mètres. Lors de cette course, Charles est venu mettre la main sur la deuxième meilleure performance québécoise de tous les temps (3:38.55), tout près du record du Québec (3:38.25). C'est donc sans hésitation qu'il a été nommé Athlète du mois de la FQA en mai.

Aujourd'hui, il sait ce qu'il vaut. Il est confiant et il n'a qu'un but en tête : réécrire le tableau des records québécois et marquer l'athlétisme d'ici. Portrait d'un jeune athlète dont on devrait entendre souvent parler. 

Charles Philibert-Thiboutot

Âge: 23

Discipline : 1500m

Record personnel : 3:38.55

Pratique l'athlétisme depuis : 2006

Faits inusités : Mange toujours du Subway avant ses courses

  

Charles, raconte-nous d'abord comment s'est passée ta journée et ta course, lorsque tu as fait ton incroyable temps au 1500m?

C'était long. Je courais tard et j'avais toute la journée à attendre. En plus qu'il faisait très très chaud, je devais rester à l'intérieur.

Quelle avait été la stratégie pour cette course? 

Rester en contact avec les canadiens Nate Brannen et Cam Levins et essayer de les battre. Je savais que si je me battais contre eux le bon chrono allait venir avec.

Étais-tu surpris quand tu as vu ton temps?

Je n'étais pas surpris mais mais bien heureux. Penser pouvoir courir sous 3:40 et le faire sont 2 choses très différentes.

Croyais-tu courir aussi vite cette journée-là?

Honnêtement, oui. Je croyais être dans ce genre de forme de vitesse l'an passé aux Jeux de la Francophonie en septembre, donc avec une saison complète de cross-country et de piste intérieure qui ont très bien été, j'ai amélioré mon endurance de manière considérable. Sans m'être entraîné spécifiquement pour des 1500m, je savais que la forme y était, autant sur le long que sur la vitesse.

Ça laisse bien présager pour la saison estivale! Tu espères courir en combien cet été?

Je voudrais me rendre au standard olympique B. Autour de 3:37.0

Outre ça, quels sont tes objectifs à court terme? 

Atteindre cet été le standard B olympique, ainsi que d'aller chercher les records du Québec sur 1500m et le Mile. Pour ma dernière année universitaire, viser l'or sur toutes les distances auxquelles je participerai au niveau national.

Quels sont tes objectifs à plus long terme?

Participer aux championnats majeurs : Pan-am, FISU, championnats du monde, Olympiques. Réécrire le tableau des records québécois en demi fond.

As-tu un objectif en tête pour les championnats canadiens?

Je vise un podium. Rendu en course tout peut arriver, mais je sais que j'ai un très bon finish et que peu importe l'issue où le rythme de la course, je serais parmi les premiers.

Comment arrives-tu à conjuguer entraînement et études?

J'ai un horaire très rigoureux mais pour être franc, je n'ai jamais manqué un entraînement pour étudier. Les travaux sont donc parfois faits à la dernière minute mais j'ai toujours réussi à garder une bonne moyenne néanmoins. Alors ça va! 

Comment abordes-tu ta dernière année universitaire?

Je tiens à être un bon leader pour l'équipe du Rouge & Or et montrer l'exemple à travers mon éthique de travail sur la piste et en étant en mesure de partager mon savoir et mon expérience avec les recrues et les autres membres de l'équipe. Enfin, je veux m'assurer que mon passage dans le réseau du SIC et dans le Rouge & Or passe à l'histoire à travers mes performances.

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour la prochaine année?

Pas de malchances ou de blessures; j'attribue mon succès au simple et unique fait que j'aie pu m'entraîner constamment pendant un peu plus de 4 ans. Chaque année j'ai été capable de pousser plus et d'augmenter ma charge d'entraînement, sauf pour l'an passé où j'ai été blessé au tendon d'Achille.

Félicitations Charles et on te souhaite le meilleur pour cet été et les années à venir! #Rio2016

Toutes les nouvelles