Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > PHILIBERT-THIBOUTOT, LAFRENAYE-DUGAS ET ZELINKA ONT CHAMBARDÉ LES HIÉRARCHIES

PHILIBERT-THIBOUTOT, LAFRENAYE-DUGAS ET ZELINKA ONT CHAMBARDÉ LES HIÉRARCHIES

PHILIBERT-THIBOUTOT, LAFRENAYE-DUGAS ET ZELINKA ONT CHAMBARDÉ LES HIÉRARCHIES

2014-11-26

Par Denis Poulet
Responsable du comité des records

Tout comme en 2013, le top 10 québécois des meilleures performances de tous les temps dans les épreuves olympiques n'a guère bougé chez les hommes et s'est modifié davantage chez les femmes. Du côté masculin, le mouvement est dû presque entièrement à deux athlètes : Charles Philibert-Thiboutot (CAUL) et Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas (SHER).

Charles Philibert-Thiboutot a bousculé les classements au 800, au 1500 et au 5000 mètres. Au 800, où il n'était même pas classé l'an dernier, il apparaît au 6e rang en vertu de son 1:47,57 à Indianapolis le 13 juin. Au 1500, il est passé de la 5e place à la 2e grâce à son 3:38,33 réalisé également à Indianapolis le surlendemain de son exploit au 800. Au 5000 m enfin, il a surgi à la 9e place par suite de sa course en 13:56,72 à Walnut le 18 avril.

De son côté, Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas apparaît désormais comme l'un des meilleurs, sinon le meilleur lanceur de l'histoire de l'athlétisme québécois. Il est 3e au poids, 1er au disque (record du Québec de 57,64 m le 26 juillet à Québec) et 1er au marteau (record du Québec de 64,75 m le 29 juin à Moncton). C'est au poids qu'il a gagné le plus de places, se hissant de la 6e à la 3e. Au disque et au marteau, il était 3e en 2013.

Par ailleurs, il faut signaler absolument l'entrée de David Le Porho (SHER) dans le palmarès des 10 meilleurs marathoniens québécois de tous les temps. En réussissant 2:20:27 à Berlin le 28 septembre, David devenait le premier Québécois depuis Janik Lambert en 1999 à passer sous les 2:21. Il n'est peut-être que 9e au classement, n'empêche qu'il mettait fin à une très longue disette de 15 ans!

Chez les femmes, notre nouvelle Québécoise d'adoption Jessica Zelinka (PLUS) a fait des ravages dans pas moins de six épreuves. Il fallait s'y attendre. Même si la médaillée d'argent des Jeux du Commonwealth n'est pas revenue au niveau qui lui avait permis de se classer 5e à l'heptathlon aux Jeux olympiques de 2008 et 6e à ceux de Londres en 2012, elle est toujours d'un calibre enviable. Elle se retrouve ainsi dans le top 10 québécois à l'heptathlon (1re), au 100 m haies (2e), au 200 m (4e), au 100 m (6e), au poids (9e) et à la longueur (9e).

Le 28 juin à Moncton, Audrey Jean-Baptiste (PFMX) a conquis la médaille d'argent des Championnats canadiens au 400 m en 53,07, se hissant au 3e rang du top 10 dans cette épreuve. Il faut surtout souligner la formidable progression d'Audrey en 2014, elle qui n'était même pas dans ce palmarès en 2013. Cette année, elle a couru pas moins de neuf fois en moins de 54 secondes.  Le vieux record de Rosey Edeh (52,38 en 1992) est menacé.

Une autre qui n'était pas dans les classements l'an dernier s'y retrouve maintenant, et de la plus belle façon, soit tout au sommet. La juvénile Jessy Lacourse (KJNS) a en effet tout balayé en steeple cette année, allant jusqu'à établir un nouveau record du Québec junior et senior en 10:37,13 à Eugene, en Oregon, le 24 juillet.

À la hauteur, la juvénile Mikella Lefebvre-Oatis (PLUS) s'est détachée du lot des sauteuses à 1,75 m, son bond de 1,78 m à Saguenay le 8 juin lui valant de se retrouver seule en 4e place. Et la polyvalente Maude Croteau-Vaillancourt (SHER), d'âge juvénile elle aussi, est apparue seule en 6e place en vertu de son 1,76 m réalisé aux Jeux du Québec le 4 août à Longueuil.

Au marteau enfin, Annie Larose (CSJO) a eu beau améliorer son record personnel, le portant à 61,55 m, elle a été devancée au 2e rang par Galina Mityaeva (CSLS), laquelle n'était pas admissible l'an dernier. À 63,04 m, atteint le 25 juillet à Québec, Galina s'est approchée sérieusement du record de Michelle Fournier, 64,46 m en 2000.

L'édition 2014 de ce palmarès présente maintenant, dans la mesure du possible, les dates exactes des performances et non plus seulement l'année. Certaines dates sont toutefois incomplètes et quelques autres renseignements ne concordent pas avec les statistiques canadiennes, mais le travail de recherche va se poursuivre pour que ces classements soient le plus crédibles possible.

Les 10 meilleures performances québécoises tous les temps dans les épreuves olympiques – 2014

Toutes les nouvelles