Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > ALEX GENEST: "JE VEUX REVENIR AU SOMMET".

ALEX GENEST: "JE VEUX REVENIR AU SOMMET".

ALEX GENEST: "JE VEUX REVENIR AU SOMMET".

2015-01-14

Montréal - Les championnats canadiens en salle Hershey 2015 auront lieu du 20 au 22 février à Montréal, au Québec. Au cours des prochaines semaines, nous ferons des portraits de certains des meilleurs athlètes qui participeront à la compétition. Les championnats canadiens en salle Hershey servent de championnats nationaux pour les athlètes des catégories jeunesse et junior et la compétition présentera aussi des athlètes de l'équipe nationale canadienne dans des épreuves ouvertes. Pour obtenir plus d'information et pour vous inscrire pour la compétition visitez http://www.ensalle.athletics.ca/registration-schedule.php?lang=fr

Alex Genest, de Lac-aux-Sables, au Québec, participera au 3000m masculin ouvert le samedi 21 février. Alex est olympien de 2012, finaliste aux championnats du monde de l'IAAF de 2013 et trois fois champion canadien au 3000m steeplechase.

AC: Après avoir participé à deux championnats du monde et aux Jeux olympiques, vous avez pris une année de congé de la compétition en 2014. Comment vous sentez-vous maintenant et comment s'est passé le temps loin de la piste?

AG: Les années entre 2011 et 2013 ont été absolument fantastiques sur les plans sportif et personnel. Je suis devenu l'athlète que je voulais être et aussi je suis devenu père. J'ai terminé un diplôme en nutrition à l'Université de Guelph en 2013. Ma vie était vraiment occupée et j'oubliais de me reposer quand c'était le temps. En 2014 mon corps et mon esprit m'ont dit que c'était le temps d'arrêter. Je ne pouvais pas soutenir aucun genre de travail. J'ai pris la difficile décision de prendre un congé de la piste et cela a été vraiment bénéfique. J'ai pris soin de ma famille alors que nous avons accueilli un deuxième enfant. J'ai été entraîneur de quelques athlètes de steeplechase au Speed River Track and Field Club, mais je n'ai pas couru pendant une longue période. Quand j'ai senti que j'avais récupéré et que j'avais retrouvé mon énergie j'ai commencé à courir. Courir m'a manqué, spécialement la portion de la course, mais je devais prendre un congé si je voulais atteindre mes objectifs à long terme.

AC: Vous êtes récemment revenu à la compétition en terminant 12e aux championnats canadiens de cross-country à Vancouver (novembre). Comment s'est passé votre entraînement cet automne et cet hiver? 

AG: Mon entraînement a été pas mal bon au cours de l'automne. Mon entraîneur Dave Scott-Thomas et moi avons discuté d'un plan pour me remettre en forme et spécialement comment le faire intelligemment. La course de Vancouver a été beaucoup plus difficile que prévue. J'étais prêt physiquement pour un meilleur classement, mais j'ai sous-estimé le fait que j'avais été éloigné de la course pendant longtemps. Je m'entraîne très bien maintenant et j'ai hâte de reprendre la course sur piste cet hiver.

AC: Quel rôle est-ce que la saison en salle joue pour vous préparer pour une année qui inclut les Jeux panaméricains et les championnats du monde? 

AG: L'attention pour moi cet hiver est sur courir de la manière dont je suis capable. La course en salle n'est pas ma favorite, mais c'est essentiel pour me préparer pour le mode course, comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour m'ajuster pour l'été.

AC: Sur quels éléments spécifiques de votre course ou de votre conditionnement vous concentrez-vous?

AG: L'élément numéro un est demeurer en santé et constant lors des entraînements. Je transposerai le momentum dans les courses quand c'est le temps.

AC: Ayant grandi et couru au Québec, quels sont vos souvenirs favoris des compétitions à Montréal?

AG: J'ai couru à Montréal pour la première fois en 1999, au CCR (Complexe sportif Claude-Robillard). C'était toute une expérience puisque je n'étais allé à Montréal que quelques fois auparavant. J''ai ét éimpressionné par le nombre d'athlètes qui pouvaient concourir en même temps et je n'avais jamais pensé que je pourrais me classer parmi les trois premiers, mais je l'ai fait. J'ai couru à Montréal plusieurs fois depuis, mais mon souvenir favori est quand j'ai gagné mon premier titre national au 3000m steeplechase aux championnats canadiens juniors 2005. Globalement j'ai des tonnes de souvenirs de courses à Montréal et je veux les continuer en 2015. 

AC: Quels sont vos objectifs en 2015?

AG: Je veux revenir au sommet. Gagner un championnat national à Edmonton est un de mes objectifs, mais je voudrais améliorer ma performance aux championnats du monde (13e place en 2013). Le défi est gros, mais je fais tout le travail qui est nécessaire qui réaliser mes ambitions. Je suis excité à l'idée de savoir ce que le prochain été apportera! 

-AC-

Toutes les nouvelles