Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > WEEKEND PARFAIT POUR "CHUCK" AU TEAM CHALLENGE

WEEKEND PARFAIT POUR "CHUCK" AU TEAM CHALLENGE

WEEKEND PARFAIT POUR "CHUCK" AU TEAM CHALLENGE

2015-01-25

Par Laurent Godbout
Photo Pierre Morin

Montréal - Il est généralement difficile de prédire la forme physique d'un athlète pour une première compétition en salle. D'autant plus lorsqu'il revient d'un long camp d'entraînement. Charles Philibert-Thiboutot n'a que faire de ces incertitudes et a connu un weekend parfait lors de la 20e édition du McGill Team Challenge, réalisant deux nouvelles marques provinciales en salle.

Dès le coup de pistolet du 1000 mètres couru vendredi soir, le vice-champion canadien était bien amené par son coéquipier du CAUL, Jean-Samuel Lapointe. Passé au 600 mètres en 1:23, Philibert-Thiboutot n'était pourtant pas seul pour le dernier 400 mètres. À un tour de l'arrivée, il avait parcouru les 800 mètres en 1:51, mais le torontois Sacha Smart le poursuivait sans relâche.

Philibert-Thiboutot terminait en force ce dernier 200 mètres pour enregistrer un chrono record de 2:21.02. Du coup, il améliorait la meilleure performance provinciale de 2:22.09, jusque-là détenue par Tommy Lecours depuis mars 2012. Tout juste derrière "Chuck", on pourra dire que Sacha Smart a été aussi brillant, croisant le fil en 2:21.35. Pour le moment, les deux athlètes sont classés 1 et 2 au Canada avec ces excellentes performances.

Charles n'en avait pas fini puisqu'il avait l'intention de s'attaquer à son propre record provincial du 1500 mètres (3:45.26) le lendemain. Le scénario de cette course fut presque -identique à celui de la veille. Une fois de plus, Jean-Samuel Lapointe accomplissait sa besogne de lièvre avec précision pour laisser filer Philibert-Thiboutot peu après les premiers 800 mètres. Kyle Grive de Guelph était bien le seul à pouvoir tenir la cadence mais cette fois Philibert-Thiboutot ne devait compter que sur lui-même pour terminer le travail. «J'ai eu une bonne période d'entraînement durant les Fêtes et en revenant du camp de Floride, je me sentais vraiment en forme, expliquait-il après la course. J'avais fait beaucoup de volume pendant le camp et je n'avais pas beaucoup de repères pour savoir si j'allais être capable de maintenir le rythme dans les derniers tours. Je suis bien content.»

Une fois la ligne d'arrivée franchie en 3:43.21, notre homme venait de battre le record du Québec pour une troisième année consécutive au Team Challenge.Derrière lui, Grieve arrivait en 3:49.28 et ses coéquipiers Jean-Daniel Labranche (3:51.52) et Nicolas Morin (3:52.21) étaient 3e et 4e avec des records personnels en salle. Espérons que Charles reviendra l'an prochain. Il faudra peut-être «monter» un peloton de niveau international pour pousser notre Chuck vers un autre record...Pour le moment, le prochain départ sera le 3000 mètres du Terrier Invitational à Boston la semaine prochaine. Avec le record provincial de Paul Morrison (7:56.61) dans la mire.

Doublé pour Farah Jacques

Parmi les 730 athlètes présents au Team Challenge, la sprinteuse Farah Jacques (PFMX) gagne à être connue. Présentement parmi les meilleures au Canada, l'athlète montréalaise qui étudie en Outaouais se sentait prête à faire quelque chose de «hot» en cours du weekend. Vendredi, elle dominait les qualifications du 60 mètres en 7.49 sec., égalant son record personnel. Elle se promettait de faire mieux en finale, mais ce ne fut pas le cas. Victorieuse avec un autre bon chrono de 7.49 sec., Farah se disait un peu déçue du résultat. «J'espérais mieux mais je ne suis pas sorti des blocs», disait-elle après la course. De nature optimiste, elle se disait que le 300 mètres du lendemain allait peut-être la contenter. Cette fois, pas d'erreur, Farah réalisait une belle course pour remporter la victoire en 38.32, une grosse amélioration sur son record personnel de l'année précédente (38.94) et un bon «boost» pour la confiance. On n'est qu'en janvier mais l'athlète qui aura 25 ans cette année pense déjà à l'été qui vient et un objectif pas impossible, celui d'être aux Jeux mondiaux universitaires.

Tous les résultats du McGill Team Challenge 2015

Toutes les nouvelles