Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > SANS SURPRISE, "CHUCK", ATHLÈTE DU MOIS DE JANVIER

SANS SURPRISE, "CHUCK", ATHLÈTE DU MOIS DE JANVIER

SANS SURPRISE, "CHUCK", ATHLÈTE DU MOIS DE JANVIER

2015-02-04

Par Laurent Godbout

MONTRÉAL - Comment faire autrement? Avec trois marques provinciales en salle réalisées lors des deux derniers weekends de janvier, Charles Philibert-Thiboutot est sans contredit notre athlète du mois de janvier de la FQA. Depuis le début de la saison hivernale, le coureur du Club d'athlétisme de l'université Laval fait flèche de tout bois.

À ses trois premières sorties, l'athlète de Québec est revenu chez lui à la fois avec des records personnels et des marques provinciales en poche. Meilleure performance provinciale au 1000 mètres lors du McGill Team Challenge le 23 janvier avec un chrono de 2:21.02. Prestation suivie le lendemain par un record québécois de 3:43.21 au 1500 mètres, abaissant sa propre marque. Une semaine plus tard, celui que ses amis surnomme "Chuck" remporte le 3000 mètres du Terrier Invitational à Boston avec un autre record du Québec, en 7:53.99.

Charles, es-tu surpris de terminer le mois de janvier avec de tels résultats?

Non, je ne suis pas surpris. Chaque année depuis trois ans, j'ai de bons résultats et je suis généralement parmi les trois premiers des classements universitaires canadiens. Par contre, j'ai souvent été blessé en décembre et janvier par les années passées. Cette année, c'est la première fois que j'étais capable de m'entraîner pleinement durant ces deux mois.J'ai fait un très bon camp d'entraînement pendant la période de Noël en Floride. Je n'ai jamais été aussi en forme pour cette période de l'année.

Tu vas courir le 600 mètres hors-concours lors du championnat canadien en salle à Montréal. Quel est le défi à relever pour toi dans cette épreuve?

Je ne vous raconterai pas de menteries. Je me suis beaucoup plus préparé cet hiver pour du 1500 mètres et 3000 mètres. Avant le Team Challenge, je n'avais fait qu'un seul entraînement au rythme du 1000 mètres. Ce 600 mètres est une occasion de me tester et voir comment mon corps réagit pour un tel effort de vitesse. J'espère seulement ne pas être trop loin après 400 mètres et bien finir. C'est un bon test pour moi.

Tu nous as déjà dit que tu voulais terminer ton parcours universitaire en beauté aux CIS d'athlétisme en salle à Windsor en mars. Quelles épreuves choisiras-tu et comment vois-tu ces épreuves?

Je ne sais pas encore. Chose certaine, le 1500 m et le 3000 m sont mes priorités. Nous allons voir à l'entraînement si je peux faire un bon 3000 mètres une heure ou une heure et demie après un 1000 mètres. J'ai encore le temps d'y réfléchir. Si je ne fais pas le 1000 mètres, alors ce sera probablement le 4 x 800 mètres.

On dit que l'été 2015 sera crucial pour les athlètes qui visent les Jeux olympiques en 2016. As-tu ciblé une compétition en particulier pour réaliser le standard olympique?

Présentement, on a un plan d'avril à la mi-mai. J'irai à Flagstaff en Arizona pour 5 à 6 semaines et j'e commencerai ma saison au Payton Jordan et au Oxy Invite en Californie au début de mai. J'aimerais que ces deux courses me rapprochent idéalement du standard pour les championnats du monde. C'est aussi important pour moi en 2015 de me faire un nom. J'ai peut-être eu de bons résultats jusqu'à maintenant, mais je ne suis pas encore connu des directeurs de compétitions. À partir de la fin mai, on reprend la planche à dessin et on planifie les compétitions de l'été en fonction de ces résultats de début de saison. Ultimement, l'objectif est de réaliser le standard pour les championnats du monde (Beijing) et d'être au sommet de ma forme pour ceux-ci.

 

 

Toutes les nouvelles