Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > RETOUR À LA FORME OLYMPIQUE POUR ALEX GENEST

RETOUR À LA FORME OLYMPIQUE POUR ALEX GENEST

RETOUR À LA FORME OLYMPIQUE POUR ALEX GENEST

2015-05-04

Par Laurent Godbout

Montréal - Le gratin du demi-fond canadien était au rendez-vous samedi soir sur la piste de l'Université Stanford en Californie et le québécois Alex Genest, le moins qu'on puisse dire, a réussi tout un «comeback». Genest, après une saison d'absence en 2014, a confirmé son retour à la forme olympique, terminant 3e du 3000 mètres steeple au Payton Jordan Invitational. Son chrono de 8:24.84, son meilleur temps depuis la saison 2013, est en dessous des 8:28.00 requis pour les championnats du monde de Beijing et des Jeux olympiques de Rio.

«C'est la confimation que j'ai pris la bonne décision», expliquait Genest lorsque nous l'avons joint au retour à la maison. «Cet arrêt de quelques mois l'année passée m'a fait beaucoup de bien. Prendre une pause et l'expliquer publiquement, c'est un chose, mais revenir au meilleur niveau, c'était un autre défi. J'ai eu un bon hiver d'entraînement et j'avais encore le goût. J'ai fait des progrès cet hiver et j'ai pris tout ça une semaine à la fois.»

Et la course de samedi à Stanford, ça te surprend? «J'arrivais du camp d'entraînement en altitude à Flagstaff. C'est mon troisième camp en altitude et d'habitude je ne me sens pas super bien quand je redescends. Cette fois, je peux dire que j'ai fait mon meilleur camp, même je n'étais pas très sûr de moi en arrivant à Stanford.» 

As-tu été étonné de voir ton chrono? «Je n'ai pas vu le chrono à la fin de la course. Dans le dernier tour et surtout le dernier 100 mètres, j'étais pas mal dans le jus. Après la ligne d'arrivée, je me suis écrasé au sol et je n'ai pas bien entendu les temps annoncés. J'ai cru entendre 8:29 et quand je me suis relevé, les temps n'étaient plus au tableau. Ma première impression était la déception.»

Quelques instants plus tard, on lui révélait le temps final et ce fut la surprise voire même le choc.

Malgré un standard pour les mondiaux et les Jeux olympiques, Genest ne prend rien pour acquis. «J'aimerais aller aux panams aussi. Mais tout peut changer d'ici les championnats canadiens. Matt Hugues n'a pas encore couru de steeple, Taylor Milne a terminé une seconde derrière moi samedi et Chris Winter a fait 8:31 et pourrait lui aussi faire le standard.» 

Genest doit donc maintenant décider avec son coach Dave Scott-Thomas s'il vaudra la peine de retourner en Californie à la mi-mai pour un autre steeple, afin de préserver son rang canadien, ou s'il peut courir sur autre distance pour mieux préparer son championnat canadien.

Et en ce moment, quel est ton sentiment vis-à-vis ce tu as accompli samedi soir? Genest cherche les mots, pour finalement trouver: «Je suis assez fier!»

***

Le Payton Jordan Invitational a donné lieu à d'excellents résultats pour les athlètes canadiens. Natasha Wodak, de la Colombie-Britannique, a amélioré le record canadien du 10 000 mètres, bouclant les 25 tours de piste en 31:41.59, tandis que la marathonienne Lanni Marchant était aussi excellente avec un temps de 31:46.94. Du côté masculin, l'ontarien Mo Ahmed a très bien fait avec un chrono de 27:46.90.

Le junior Justyn Knight a retranché neuf secondes au record canadien junior du 5000 mètres, record détenu depuis 52 ans par le phénoménal Bruce Kidd, 13:43.08 depuis juin 1962! Knight a donc réalisé une performance de 13:34.86. Dans une autre vague, le spécialiste du 3000 mètres steeple Matt Hugues prenait le 2e rang en 13:19.56.

Plusieurs canadiens ont participé au 1500 mètres. Le meilleur du groupe a été le champion canadien en titre Nathan Brannen avec un temps 3:41.03. Charles Philibert-Thiboutot, qui venait de passer trois semaines en camp d'entraînement, a ouvert sa saison en plein air avec un 3:42.72. 

 

Toutes les nouvelles