Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LE GRAND COUP POUR PHILIBERT-THIBOUTOT : 3:34.23 À MONACO!

LE GRAND COUP POUR PHILIBERT-THIBOUTOT : 3:34.23 À MONACO!

LE GRAND COUP POUR PHILIBERT-THIBOUTOT : 3:34.23 À MONACO!

2015-07-17

Par Sportcom et
Laurent Godbout

Montréal, 17 juillet -  Charles Philibert-Thiboutot n'a pas raté sa chance au 1500 mètres de la Rencontre Herculis, vendredi soir, à Monaco. Il a inscrit un record personnel, un record du Québec et a atteint le standard olympique sur la distance!

Même si l'épreuve du 1500 m ne comptait pas au classement de la Ligue de Diamant comme plusieurs autres épreuves de la soirée, le calibre était très relevé. Le vainqueur, le Kényan Asbel Kiprop, a franchi l'arrivée en 3 min 26,69 s, devenant ainsi le 3e meilleur coureur de tous les temps sur la distance. Il a devancé de plus de 2 secondes l'Algérien Taoufik Makhloufi (3 min 28,75 s) et le Marocain Abdelaati Iguider (3 min 28,79 s).

Philibert-Thiboutot a pris la 12e place, enregistrant son meilleur chrono à vie, soit 3 min 34,23 s. Du coup, il abaissait le record du Québec de 3:38.25 détenu par Olivier Collin depuis la saison 2010.

« Beaucoup de coureurs de demi-fond rêvent de prendre part à cette course. J'ai eu la chance d'y être grâce au travail de mon agent, mais c'était un couteau à double tranchant. Si je ne livrais pas la marchandise, ce n'était pas certain que je me retrouve à nouveau sur le départ d'une course en Diamond League. »

Le coureur de Québec entendait bien profiter de ce peloton très relevé pour se prouver et la pression était forte. « Je savais que j'étais capable de réussir ce que j'ai accompli, mais le faire c'est différent ! J'avais les jambes un peu molles sur la ligne de départ. C'est vraiment un stade grandiose et il était rempli à sa pleine capacité. »

Le Québécois avait comme plan de match de rester à l'écart du peloton en début d'épreuve. « Je savais que je devais être patient durant les premiers 800 mètres, sans quoi j'aurais payé au dernier tour. Me battre pour être mieux placé au début aurait été un suicide. Ça m'a permis de finir plus fort et de faire un meilleur temps », a expliqué Philibert-Thiboutot.

Durant sa course, il savait que son temps allait être rapide. « J'étais au courant que c'était super vite. Le seul temps de passage que j'ai vu pendant ma course est 2:22, au 1000 m. Je savais que c'était seulement 2 secondes plus lent que mon record personnel sur la distance ! J'ai alors su que si je tenais le coup, ça allait être rapide. Comme de fait, c'est la course avec le plus de profondeur dans les résultats de tous les temps. »

Un entraîneur pas peu fier !

Après la course, l'athlète a tout de suite appelé son entraîneur Félix-Antoine Lapointe qui n'avait pas fait le voyage à Monaco. « C'était un moment magique. Il était euphorique et super émotif. Il a quand même réussi à faire 4 secondes de moins que son ancien record. C'est impressionnant », a raconté Lapointe.

« C'est sûr que c'est la course de sa vie, a poursuivi l'entraîneur. Cette semaine avant qu'il parte, nous savions qu'il était en pleine forme parce que ses entraînements se sont très bien passés, mais le voir réussir un temps comme ça, c'est exceptionnel. »

Selon Lapointe, son protégé a su profiter de la belle occasion qu'il avait pour impressionner. « Il a bien profité de la chance qu'il avait de participer à une course au calibre si relevé. C'était une occasion en or de faire un bon chrono, parce que quand tu es parmi les meilleurs au monde tu n'as pas le choix de performer si tu veux bien paraître. En plus, toutes les conditions idéales y étaient. La piste de Monaco est reconnue pour être très rapide, la météo était parfaite et il était au meilleur de sa forme ! »

« Ça change sa carrière un résultat comme celui-là, a ajouté l'entraîneur. Charles a prouvé qu'il peut rivaliser avec les meilleurs et le fait de savoir qu'il a réussi le standard olympique lui enlève beaucoup de pression sur les épaules. Ça va lui ouvrir des portes pour des courses de haut niveau. Il aura plus de facilité à être sélectionné pour des compétitions comme celle-là. Il ne sera peut-être plus réserviste et sera mis au courant de sa participation à l'avance. C'est énorme ! »

Maintenant, Charles Philibert-Thiboutot met le cap sur Toronto pour participer aux Jeux panaméricains. « Avec ce qu'il a fait aujourd'hui, nous savons que tout est possible ! Ça va le mettre en confiance pour qu'il monte sur le podium. Il a tous les outils qu'il lui faut pour faire les meilleurs temps possible. »

Cette course n'aura pas seulement marqué la carrière de Philibert-Thiboutot. Elle aura un impact important sur le classement mondial de l'épreuve. Pas moins de six coureurs ont couru sous les 3:30.00, alors que les dix premiers de Monaco se hissaient parmi les 12 meilleurs du monde  jusqu'à maintenant cette saison.

Ce résultat exceptionnel de Philibert-Thiboutot fait de lui le 4e de tous les temps au Canada derrière Kevin Sullivan (3:31.71), Graham Hood (3:33.94) et Nathan Brannen (3:34.22). Philibert-Thiboutot revient de Monaco au 20e rang mondial en 2015.

 

 

Toutes les nouvelles