Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > L’OR POUR DUPONT ET LAKATOS EN CONCLUSION DES JEUX PARAPANAMÉRICAINS

L’OR POUR DUPONT ET LAKATOS EN CONCLUSION DES JEUX PARAPANAMÉRICAINS

L’OR POUR DUPONT ET LAKATOS EN CONCLUSION DES JEUX PARAPANAMÉRICAINS

2015-08-15

Par Sportcom

Montréal, 14 août 2015 - Les para-athlètes québécois Alexandre Dupont et Brent Lakatos terminent les Jeux parapanaméricains sur une bonne note, ajoutant chacun une médaille d'or à leur collection vendredi, à la piste d'athlétisme de l'Université de York.

Comme il l'avait prédit, Brent Lakatos a été le plus rapide de la finale du 400 m T53. Le para-athlète de Dorval a devancé son plus proche poursuivant, le Brésilien Ariosvaldo Fernandes Da Silva, de 2,12 secondes et a ajouté un nouveau record à sa liste, le record des Jeux parapanaméricains sur la distance (48,91 s). Il a atteint son objectif de la journée, descendre en bas des 50 secondes.

Le Vénézuélien Jesus Aguilar n'a pas laissé de chance à Jean-Philippe Maranda, de Sainte-Aurélie, et s'est emparé de la place restante sur le podium. Le Québécois (52,21 s) a dû se contenter du quatrième rang.

« Mon objectif était de faire un record personnel et j'étais à 3 centièmes de secondes de ça, alors j'étais content de mon résultat ! En plus, ce soir j'avais beaucoup de famille ici. C'était vraiment super de performer devant eux », a dit Lakatos.

« Le plan de match était d'aller vite au début pour atteindre ma vitesse de pointe et la conserver le plus longtemps possible. Le 400 m, c'est une course où tu essaies de sprinter tout le temps, même si ce n'est pas possible. Tu sais que ça va faire mal, mais tu vas vite le plus longtemps possible avant de commencer à ralentir », a indiqué celui qui est monté sur la plus haute marche du podium à trois reprises en autant de courses.

Au-delà de ses performances, le Québécois espère très fortement que la présentation des Jeux au Canada va permettre à de jeunes enfants handicapés de découvrir les bienfaits du sport. « C'était vraiment un événement important pour le Canada. Après les Jeux paralympiques de Londres, beaucoup de gens ont vécu l'expérience du côté para du sport. Ça a vraiment changé le pays là-bas. Il y a beaucoup, beaucoup de jeunes handicapés qui commencent maintenant à faire du sport. C'est tellement important ! »

« C'est important pour la santé des jeunes et pour leur apprentissage. Leurs parents ne peuvent pas leur apprendre à pousser une chaise comme ils peuvent apprendre à attacher des lacets. Le sport permet aux jeunes d'apprendre à s'accepter et à bien vivre auprès d'autres personnes handicapées. C'est important de montrer ça à nos jeunes ici au Canada. J'espère que le phénomène de Londres va arriver. J'ai entendu dire que les émissions sur les Jeux le weekend dernier ont été beaucoup écoutées, alors j'espère que la popularité va augmenter ici aussi ! Ça me tient vraiment à cur ! »

Maintenant que les Jeux sont terminés, Brent Lakatos profitera de quelques jours de repos auprès de sa famille avant de reprendre l'entraînement. « Au 400 m par exemple, ce n'était pas le niveau des Championnats du monde. Je sais que je vais vraiment devoir aller vite là-bas. Ça ne sera pas aussi facile qu'ici. »

Alexandre Dupont, de Saint-Georges-de-Clarenceville, a remporté une course haute en rebondissements. Voulant éviter la chamaille, il s'est glissé en avant du groupe dans les premiers 100 m, puis a laissé la place à ses adversaires pour revenir en force à la fin. Son chrono de 3 min 07,61 s lui a permis de battre le Canadien Joshuha Cassidy de quelques centièmes de seconde. Il était bien content de son coup, la rivalité entre les deux amis étant très forte. Le Colombien Javier Rojas Diaz (3 min 08,08 s) a complété le podium.

« Ça s'est super bien passé pour moi ! Ç'a été un peu tactique et ç'a quand même roulé assez vite. Je suis très content du résultat ! J'ai pris les devants dans les premiers 100 mètres, grâce à un bon départ. Nous étions 12 gars sur la ligne de départ. C'était dangereux et je ne voulais pas avoir un autre accident comme nous avons eu au 800 m. Je voulais me sortir du danger, donc le départ était important », a indiqué Dupont.

« L'autre Canadien, Josh, a aussi eu un bon départ. Il a fait un bout en avant et il y a un adversaire qui a ensuite décidé de faire toute la course en avant. Nous en avons profité et nous nous sommes collés en arrière de lui pour sprinter et le surprendre à la fin », a-t-il ajouté.

« C'était complètement individuel comme course, a expliqué Dupont. Joshua et moi, nous sommes de très bons amis et nous sommes aussi de très grands compétiteurs, donc il n'y a pas eu de stratégie d'équipe. »

Triple médaillé d'or aux Jeux parapanaméricains, le Québécois poursuit sa route vers les championnats du monde de brillante façon. « C'est sûr que je n'aurais pas pu demander mieux pour mes Jeux. J'ai eu de très bons résultats et ça m'a permis de bien me préparer pour les Championnats du monde. J'ai pu pratiquer le côté tactique, comme lors des autres compétitions de la saison. Ça commence à bien marcher ! »

La médaille de bronze a glissé des mains d'Ilana Dupont qui a terminé au pied du podium du 400 m, dans la catégorie T53. Seulement 48 centièmes de seconde la séparaient de sa bonne amie canadienne Jessica Frotten qui a réussi son meilleur temps à vie et a pris le troisième rang (1 min 01,13 s). Cette dernière était accompagnée de deux Américaines sur le podium. Chealsea McClammer a triomphé, écrivant un record des Jeux parapanaméricain (56,54 s), devant Shirley Reilly (58,64).

« C'était une très bonne course. Ilana a eu un départ lent qu'elle n'a pas d'habitude. Sinon, ça a été une très, très bonne course. Elle est contente pour la Canadienne qui a eu la médaille de bronze. Il ne faut pas oublier que ça ne fait pas longtemps qu'elle est de retour à l'entraînement non plus », a indiqué Alexandre Dupont à propos de sa conjointe.

 
- 30 -

Toutes les nouvelles