Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > JOURNÉE GRANDIOSE POUR LE CANADA AUX MONDIAUX: TROIS MÉDAILLES!

JOURNÉE GRANDIOSE POUR LE CANADA AUX MONDIAUX: TROIS MÉDAILLES!

JOURNÉE GRANDIOSE POUR LE CANADA AUX MONDIAUX: TROIS MÉDAILLES!

2015-08-23

Source: Athlétisme Canada

Pékin - La date du 23 août 2015 passera à l'histoire comme la meilleure journée de l'histoire de l'athlétisme canadien aux championnats du monde de l'IAAF. Ben Thorne, de Kitimat, C.-B., a mené la charge du jour deux de compétition avec la première médaille du Canada, mettant la main sur le bronze du 20 kilomètres marche avec un nouveau record canadien de 1h19:57. 

Brianne Theisen-Eaton, de Humboldt, Sask., a répété sa performance des championnats du monde de 2013, remportant l'argent à l'heptathlon avec un pointage total de 6554 points. En fin de journée, Andre De Grasse, de Markham, Ont., couronnait cette grande journée, gagnant le bronze du 100 mètres masculin grâce à un record personnel de 9.92 secondes. 

La médaille de bronze de Thorne est la première de l'histoire du Canada à la marche aux championnats mondiaux. Ses partenaires d'entraînement, Evan Dunfee, de Richmond, C.-B., et Inaki Gomez, de Vancouver, C.-B., ont terminé respectivement 13ème et 15ème. Les trois ont réalisé du coup la norme olympique pour se qualifier pour les Jeux de Rio de Janeiro. Dunfee, Gomez et Thorne font tous partie du même groupe entraîné par Gerry Dragomir.

Brianne Theisen-Eaton a fait un grand bond vers le podium lors du saut en longueur. Elle a commencé l'épreuve en quatrième place, et son saut de 6,55 mètres l'a placée au second rang du groupe B, lui méritant 1023 points, et la hissant en deuxième place avant le lancer du javelot. Elle s'est blessée aux ischio-jambiers à son premier essai au javelot (42,94 m, 724 points), a raccourci sa course d'élan au deuxième essai et n'a pas tenté le troisième. Avant la dernière épreuve, elle était en position pour obtenir la médaille de bronze. Elle a fait preuve de détermination durant le 800 mètres, avec la jambe blessée, pour franchir la ligne d'arrivée en 2:11,52, méritant 942 points et s'emparer de l'argent.

Après la compétition, Theisen-Eaton a souligné qu'elle avait eu du mal à accepter son pointage de la première journée: « Je suis heureuse de la tournure des événements. Au début, si on m'avait dit que j'obtiendrais l'argent, j'aurais été contrariée. Je suis allée au lit en pleurs après la première journée, en essayant de déterminer ce qui se passait. Maintenant, je suis soulagée, je suis exténuée et je suis heureuse. On doit faire quelque chose avec la situation que l'on a. Peut-être qu'à long terme ceci sera plus précieux que l'or en préparation pour Rio. Je pense positivement, et c'est cela la clé. Lorsque je suis allée sur le terrain pour le lancer du javelot, je savais que quelque chose n'allait pas avec l'aine. Mon entraîneur (Harry Mara) m'a demandé si je pouvais effectuer un lancer, et c'est ce que j'ai fait. Puis j'ai pleuré de nouveau, beaucoup de larmes ces deux derniers jours. Ashton m'a dit de prendre le départ (au 800 mètres) et voir comment ça irait. »

Andre De Grasse a couru 9.96 lors de la première des trois demi-finales masculines du 100 mètres pour passer à la finale. En finale, De Grasse croisait la ligne d'arrivée à égalité avec son coéquipier de l'université Southern California (USC), l'américain Trayvon Bromell. Les deux ont récolté la médaille de bronze, ayant des temps égaux jusqu'au millième de seconde. « Je ne savais pas qu'il pouvait y avoir des égalités. J'attendais de savoir à qui on allait donner la médaille, Bromell ou moi. Nous l'avons tous deux, je suis vraiment content pour lui. Je suis fier d'avoir réalisé un record personnel, d'avoir couru contre ces gars-là, et d'avoir fait la finale. Je ne pouvais mieux terminer la saison. Courir dans le couloir neuf n'allait pas me distraire. Tous les couloirs mesurent 100 mètres. C'était la course la plus importante de ma vie, je n'allais pas penser à l'assignation des couloirs. Rivaliser avec Bolt lors de la demi-finale a élevé mon niveau de confiance. Mon entraîneur m'a dit d'y aller avec lui, ils vont t'amener là où tu dois être. »

Cette troisième place est la meilleure du Canada au 100 mètres aux championnats mondiaux depuis la médaille d'argent de Bruny Surin en 1999 à Séville, en Espagne.

Ben Thorne sous le choc

Benjamin Thorne était encore sous le choc dans la zone mixte : « Pour être franc, j'espérais une place parmi les huit premiers. Comme la course progressait, j'ai pensé, je me sens assez bien. Plusieurs personnes ont eu de la difficulté vers le 14ème kilomètre, je me sentais encore bien, alors j'ai continué pour voir si je pouvais tenir. Soudainement, j'étais en quatrième place et le gars devant moi a été disqualifié. Je pensais, je n'ai jamais été dans une telle position auparavant Je suis complètement dépassé en ce moment, et le record national est un bonus. »

Thorne a tenu à souligner l'importance du lien spécial qui l'unit à son groupe d'entraînement : « Ma relation avec Evan (Dunfee) et Inaki (Gomez) est définitivement spéciale, je ne sais pas ce que je ferais sans eux. Ce sont eux qui me motivent à sortir du lit le matin pour aller à l'entraînement. Je me suis beaucoup entraîné avec Inaki cet été, et c'est en grande part la raison que j'ai si bien fait dans cette épreuve, c'est à cause de lui. »

Dunfee a terminé 13ème grâce à sa meilleure performance de la saison, 1h21:48. Il crédite le succès de leur groupe à la présence de la marche dans le programme scolaire de Colombie-Britannique. « Cela a un impact important sur ceux qui commencent plus jeunes, et qui continuent par la suite. » Dunfee s'est aussi exprimé avec vigueur concernant l'exclusion d'athlètes qui se font prendre à utiliser de la drogue à maintes reprises. Cela a probablement joué un rôle dans le bannissement d'un grand groupe de marcheurs russes. « J'étais très confiant à la ligne de départ que la grande majorité des athlètes étaient propres. C'est pour ça qu'on a lutté toute l'année. »

Gomez a terminé 15ème grâce à un record personnel saisonnier de 1:21:55. « Ce fut une course assez rapide. Nous savions ce matin, lorsque la journée n'était pas trop chaude, que plusieurs allaient foncer. Mon plan était de rester avec le groupe et de voir jusqu'où je pouvais aller. J'ai dû combattre une blessure la saison dernière, alors je voulais la tester et voir où j'en suis. Je suis resté avec eux jusqu'au onzième kilomètre environ, évidemment ils avaient un cran de plus. Mon but est devenu de réussir la norme olympique, et je l'ai fait. » 

Gomez a renchéri avec enthousiasme sur la performance formidable de Thorne : « La performance de Ben fut extraordinaire. Il est arrivé en forme et prêt à y aller. Il avait des ailes. Ça démontre la force de notre groupe. Je suis enchanté avec le groupe. L'appui d'Athlétisme Canada, d'À nous le podium et de Sport Canada a été formidable. Rio sera à surveiller, nous avons trois espoirs de médailles dans cette épreuve. »

Sage Watson, de Calgary, Alb., terminait cinquième de la série 2 du 400 mètres haies féminin, en 56.08. Elle passe aux demi-finales, se qualifiant grâce à son temps. « Ce n'est qu'à un centième de mon record personnel. Je suis contente avec cela, je crois que j'ai laissé ce que je devais sur la piste. » 

Trois femmes ont pris part aux séries du 100 mètres féminin. Crystal Emmanuel, de Toronto, Ont., a terminé cinquième de la série 3 en 11.33. Kim Hyacinthe, de Terrebonne, Qc, a terminé sixième de la série 5 en 11.54, et Khamica Bingham, de Brampton, Ont., a terminé cinquième de la série 6 en 11.30. Aucune des trois n'a pu accéder aux demi-finales.

Tim Nedow, de Brockville, Ont., a réussi un meilleur lancer de 19,63 mètres lors de la qualification du lancer du poids. Il n'est pas passé à la finale et termine au 20ème rang du classement global.   

Aperçu du jour 3 (toutes les heures en HE) 

21 h 45, 23 août, 3000 m steeple - Séries, Geneviève Lalonde (Moncton, NB), Erin Teschuk (Winnipeg, MB) 
22 h 45, 23 août, 400 m - Séries, Audrey Jean-Baptiste (Montréal, QC), Carline Muir (Edmonton, AB) 
7 h 05, 24 août, Saut à la perche - Finale, Shawn Barber (Toronto, ON)
7 h 10, 24 août, 400 m haies – Demi-finales, Sage Watson (Calgary, AB) 
8 h 35, 24 août, 10 000 m - Finale, Lanni Marchant (London, ON), Natasha Wodak (Vancouver, BC) 
9 h 15, 24 août, 3000 m steeple - Finale, Matthew Hughes (Oshawa, ON)

Révisé par Laurent Godbout

Toutes les nouvelles