Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LE CANADIEN SHAWN BARBER CHAMPION DU MONDE!

LE CANADIEN SHAWN BARBER CHAMPION DU MONDE!

LE CANADIEN SHAWN BARBER CHAMPION DU MONDE!

2015-08-24

Source: Athlétisme Canada

Pékin - En remportant la médaille d'or au saut à la perche aujourd'hui à Pékin, Shawn Barber, de Toronto, Ont., est devenu le premier athlète canadien champion du monde depuis Perdita Felicien, championne mondiale du 100 mètres haies à Paris en 2003. Barber a mérité l'or au saut à la perche masculin grâce à un sans-faute jusqu'à 5,90 mètres. Auparavant, le meilleur résultat d'un Canadien dans cette épreuve à un championnat mondial était la onzième place de Douglas Wood, en 1991 à Tokyo.

Shawn Barber, d'un calme déroutant pour un jeune homme de 21 ans : « Je suis enchanté, je n'arrive pas à y croire. J'ai bien hâte aux quelques prochains jours, lorsque je m'en rendrai compte. J'ai été chanceux d'être très régulier pendant le concours, ce qui est nécessaire le jour de la compétition. Je savais que ça se jouerait sur les premiers essais. »

À propos de la pression d'une finale mondiale : « J'étais un peu nerveux à l'arrivée. Je ne suis rappelé de respirer, et d'avoir du plaisir. » À propos de ses tentatives à 6,00 mètres : « J'ai déjà eu de meilleurs essais à 6,00 mètres, et j'en aurai d'autres dans le futur, j'ai hâte. C'est encore un choc pour moi, particulièrement au saut à la perche, c'est une épreuve tellement technique. Normalement, ça prend un bout de temps avant d'arriver à maturité. Je suis excité à l'idée des prochaines années. »

Matthew Hughes, d'Oshawa, Ont., a terminé 8ème du 3000 mètres steeple masculin, grâce à sa meilleure performance saisonnière, 8:18.63. « Je savais que j'étais prêt pour une bonne course. C'est désappointant lorsque l'entraînement indique que vous êtes dans une forme formidable. Je sais seulement que tant de travail ardu a été effectué cette saison, mon entraînement fut meilleur qu'en 2013 et 2014. Je suis dans la meilleure forme de ma carrière, tout prêt de 8:05. Je ne l'avais pas aujourd'hui. Avant la course, je croyais que si le classement n'y était pas mais que le temps était bon, je serais tout de même satisfait, Ce n'est pas le cas. J'ai commencé la saison en voulant une victoire aux Jeux Pan Am (il l'a eu) et une quatrième ou cinquième place ici.  

Lanni Marchant, de London, Ont., a terminé 18ème de la finale féminine du 10 000 mètres. « La première moitié de course fut vraiment lente. Avec la chaleur, je voulais être conservatrice, je ne voulais pas être avec ces filles à pousser la cadence. Je savais que j'aurais beaucoup de travail vers la fin pour rester avec ces filles. Elles ont commencé à avoir des meilleurs temps de passage. Je travaille là-dessus maintenant, je n'y suis pas encore. J'ai lutté, je ne voulais pas lâcher. Je choisissais quelqu'un devant moi et tentais de la rattraper. J'aurais aimé obtenir un meilleur classement, un meilleur temps. J'espère que cette expérience me servira et que je serai prête pour Rio. »

Natasha Wodak, de Vancouver, C.-B., a terminé 23ème de ce 10 000 mètres, en 32:59,20. 

Geneviève Lalonde, de Moncton, N.-B., et Erin Teschuk, de Winnipeg, Man., sont les premières Canadiennes à concourir au 3000 m steeple aux championnats mondiaux, depuis que l'épreuve a été ajoutée en 2005 (Helsinki, Finlande). Lalonde a terminé septième de la série 1 en 9:36.83, à un peu plus d'une seconde de son record personnel de 9:35.69 établi plus tôt cette saison. Teschuk a établi un record personnel de 9:40.07 pour terminer dixième de la série 2.

Lalonde, à propos de la course : « Ç'a été difficile, il fait chaud sur la piste. Les filles ont vraiment tout donné. Nous sommes passées à 6:22 à 2 km, ce qui est la cadence du record canadien. J'ai donné le tout pour le tout, pour passer sous les 9:33. Je me suis enfargée un peu sur quelques barrières, je sentais la pression. Je ne croyais pas que je serais ici au début de la saison. Alors venir ici et courir comme cela, c'était vraiment plaisant. » 

Teschuk : «  Ce fut vraiment plaisant, pour la première fois que je cours dans ce genre d'atmosphère. J'étais réellement excitée, ç'aurait été fantastique de faire la finale, mais il fallait mieux qu'un record personnel pour y arriver. Je suis contente de mon temps, c'était bien plaisant. » 

Audrey Jean-Baptiste, de Montréal, Qc, a terminé septième de la série 3 du 400 mètres féminin, en 53.18. Elle ne passe pas aux demi-finales. « C'était formidable. Honnêtement, je suis déjà prête à retourner et à m'entraîner fort pour revenir encore meilleure l'an prochain, plus forte et plus confiante. »

Carline Muir d'Edmonton, Alb, a terminé cinquième de la série 5 du 400 mètres féminin, grâce à sa meilleure performance de la saison, 51.70 secondes. Elle passe aux demi-finales comme dernière qualifiée au temps, par quatre centièmes de seconde. Avant de connaître son sort pour demain: « Je me sentais un peu tendue en arrivant. Globalement la course fut ok. J'espère que le temps a été assez rapide pour aller en demi-finales. Je serai meilleure demain. »

En demi-finale du 400 mètres haies féminin, Sage Watson, de Calgary, Alb., réussissait un temps de 56.38, bon pour la septième place de sa demie-finale, mais insuffisant pour passer en finale. « Ce ne fut définitivement pas ma meilleure performance. Je ne suis pas fâchée. Je suis venue ici pour acquérir de l'expérience, pour m'aider à me préparer pour l'an prochain. Il reste encore le 4x400 mètres féminin. Ce sera vraiment excitant. Nous avons un bon groupe de filles qui sont prêtes à accomplir quelque chose de spécial. »

Aperçu du jour 4 – mardi  24 août

Journée plutôt calme demain, avant que la cadence ne reprenne lors du jour 5 de la compétition. 

7 h 05, Carline Muir, Edmonton, AB, 400 m – Demi-finales
7 h 30, Aaron Brown, Toronto, ON, Brandon Rodney, Brampton, ON 200 m - Séries

Toutes les nouvelles