Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LE TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS MIS À JOUR

LE TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS MIS À JOUR

LE TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS MIS À JOUR

2015-10-25

par Denis Poulet

En 2015, les classements des 10 meilleures performances québécoises de tous les temps en plein air ont peu bougé chez les hommes, alors qu'on observe plus de mouvement du côté féminin. Dans le sprint masculin, c'est le calme plat depuis plusieurs années, tandis que, dans le demi-fond, seul Charles Philibert-Thiboutot (CAUL) a insufflé un peu de vie aux classements. Il est passé du 2e rang au 1er au 1500 m, grâce à son record du Québec de 3:34,23 à Monaco le 17 juillet. Par ailleurs, il apparaît au sommet du mille, qui figure pour la première fois dans ce palmarès, en vertu de ses 3:54,52 à Oslo le 11 juin.

Pas de mouvement non plus dans le fond et à la marche. Au 400 m haies, Gabriel Slythe-Léveillé (COCH) a fini par se hisser dans le top 10, devançant même Valéry Komenan au 9e échelon. C'est son résultat de 51,50 à Ninove, en Belgique, le 1er août qui lui a permis de réaliser cette progression.

Les autres efforts à signaler sont ceux d'Antoine Thibeault (ZENX) au 3000 m steeple, dont les 8:41,64 à Copenhague le 5 août lui valent la 7e place, de Patrick Hanna (ATIC) au triple saut, 9e à 15,36 m, résultat obtenu à Arcadia, aux États-Unis, le 11 avril, de Philippe Jean (CAUL) et Alexandre Gagné (SHER) au marteau, respectivement 4e (61,01 m) et 6e (59,98 m), et de Charles Mainville (CSJO) au javelot, 10e (64,50 m).

Chez les femmes, on relève des changements dans une quinzaine d'épreuves (sur 23).

Au 100 m, Kimberly Hyacinthe (PLUS) a amélioré son meilleur temps (11,31 à Edmonton le 4 juillet), mais elle est restée 3e, tandis que Clémence Paiement (PLUS) rejoignait Nathalie Beaubrun au 8e rang grâce à son chrono de 11,68 à Waco le 18 avril, un petit centième de mieux que sa meilleure performance précédente.

Le 400 m a connu un peu plus de mouvement. Avec son nouveau record du Québec de 51,93 (à Storrs le 17 mai), Audrey Jean-Baptiste (PFMX) a surpassé Rosey Edeh en tête de classement. La nouvelle venue Aiyanna-Brigitte Stiverne (ZIND) apparaît au 3e rang (52,43 à Edmonton le 4 juillet), tandis que la junior Katherine Surin (COCH) (54,36, record du Québec junior à Walnut le 17 avril) a supplanté Renée Bélanger et Cathy Réjouis à la 10e place.

Au 800 m, Annie Leblanc (CALO) a progressé de la 8e à la 5e place, à la suite de son chrono de 2:01,87 à Portland le 14 juin. Son classement au 1500 n'a pas changé (7e), mais sa performance est meilleure (4:15,67 contre 4:15,92 en 2014). À la 10e place du 800, Laurence Côté (CAUL), en vertu de son excellent résultat à Ninove, en Belgique, le 1er août (2:05,20), a chassé du classement l'excellente demi-fondeuse des années 1990 Mélanie Choinière, par ailleurs toujours détentrice du record du Québec du 1500 m (4:09,72).

Au 5000 m, deux nouveaux noms, soit Joanie Roy (CNOR), 8e à 16:24,77 (réalisé à Montréal le 9 mai) et la junior Anne-Marie-Comeau (CAUL), 10e à 16:34,43 (à Québec le 6 juin). Au 10 000 m, une nouvelle venue aussi, soit Frédérique Latraverse (CAUL), 10e à 35:13,3 (à Québec le 31 juillet).

Au 100 m haies, la junior Jaymie O'Connor (ATIC) a surgi au 8e rang grâce à ses 14,12 le 4 juillet à Edmonton. Au 3000 m steeple, les juniors Jade Bérubé (ENER) et Andréanne Marquis (SHER) ont également atteint le top 10, Jade se retrouvant à la 6e place (11:56,62 à Edmonton le 4 juillet) et Andréanne à la 7e (12:12,32 à Québec le 19 juillet).

Au saut en hauteur, Noocile Jean (PLUS), d'âge junior elle aussi, a rejoint cinq autres sauteuses au 7e rang en vertu d'un bond de 1,75 m à Québec le 19 juillet. Pas de changement à la perche si ce n'est que Mélanie Blouin (CAUL) a consolidé son emprise au sommet en portant son record du Québec à 4,50 m à Bolton, en Ontario, le 11 juillet.

Le classement du saut en longueur a connu davantage d'animation. À sa première année junior, Magali Roche (PLUS) a rejoint Simone Lemieux à la 6e place, en vertu de ses 6,12 m à Asuza, aux États-Unis, le 17 avril. Arielle Bykovskaia-Dominique (ATIC), qui n'en était qu'à sa première année juvénile, a fait son apparition à la 8e place, au côté de Caroline Vachon; c'est son bond de 5,98 m aux Championnats canadiens jeunesse à Sainte-Thérèse le 8 août qui lui a valu de se retrouver dans ce palmarès. Et pour ne pas être en reste, la junior Émanuelle Massé (CADL) a atteint la 10e place à la suite de ses 5,95 m à Lachine le 11 juillet.

Au triple saut, où l'on observe des changements chaque année depuis cinq ans, la juvénile Ivana Nyemeck (CAUL) a fait une entrée remarquable dans le top 10 quand elle a bondi à 11,98 m à Sainte-Thérèse le 9 août : elle apparaît ainsi au 7e rang. Et on retrouve à la 10e place Audrey Morin-Lemay (SHER), 11,78 m à Sherbrooke le 14 juin.

Dans les lancers, il faut souligner les prestations d'Alex Porlier-Langlois (SHER), qui a amélioré sa meilleure performance personnelle dans trois épreuves. Au poids, elle est passée de la 7e place à la 5e grâce à son jet de 16,04 m à Los Angeles le 21 mars (progression de 79 cm). Au disque, elle reste 8e, mais à 51,85 m, soit 46 cm de mieux qu'en 2014. Enfin, au marteau, où elle n'était pas dans le top 10 l'an dernier, elle apparaît maintenant au 10e rang, conséquence de ses 49,87 m réalisés à Riverside, aux États-Unis, le 16 mai.

Et une autre lanceuse a rejoint le top 10 au marteau, soit Ariane Dubois (CADL), qui se retrouve 7e en vertu de ses 51,60 m réussis à Sherbrooke le 12 mai.

Les 10 meilleures performances québécoises de tous les temps dans les épreuves olympiques édition 2015

Toutes les nouvelles