Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LAKATOS ET OUELLET AU SOMMET À DOHA!

LAKATOS ET OUELLET AU SOMMET À DOHA!

LAKATOS ET OUELLET AU SOMMET À DOHA!

2015-10-29

Source: Athlétisme Canada

Doha, Qatar - Brent Lakatos, de Dorval, Qc, et Guillaume Ouellet, de Victoriaville, Qc, ont chacun remporté une médaille d'or lors du jour huit des Championnats du monde de para-athlétisme 2015 du Comité international paralympique (CIP).  Bien que la couleur soit la même, les deux athlètes ont employé des tactiques différentes de course pour remporter la victoire. 

Brent Lakatos a repris une page de l'album d'une légendaire athlète en fauteuil roulant canadienne, pour obtenir une victoire en menant de bout en bout.  « C'était la course la plus effrayante à laquelle j'ai participé!  J'ai été inspiré par une stratégie que Chantal Petitclerc a employée à Beijing en 2008.  Simplement y aller à fond, creuser un écart et espérer qu'ils ne puissent pas vous rattraper.  C'est ce que j'ai fait et j'ai craint le pire tout le long », dit Lakatos. 

Avec le 4x400 mètres T53/54 à venir, Lakatos a déjà mérité trois médailles d'or et une d'argent lors de ce championnat.  

Lakatos a foncé dès le coup de départ, mais Guillaume Ouellet a utilisé une approche très différente lors de la finale du 5000 mètres T13.  Ouellet s'est contenté de laisser les autres établir le rythme au début, pendant cette chaude soirée au Qatar.  « Le but était de faire une course conservatrice au début, et de bien gérer l'attaque des Marocains.  Finalement, il n'y en a pas eu.  Elle n'est venue qu'à la fin et n'a pas eu d'impact.  Ce fut donc une question de bien gérer mon effort jusqu'à la fin », explique Ouellet. 

Il est resté en contact avec les meneurs, a poussé fort au cours des derniers 1000 mètres pour dépasser les meneurs, et a croisé le fil d'arrivée en première place, en 15:07,64.  « C'est incroyable!  Un rêve réalisé.  Être champion du monde, on ne sait jamais si ça se réalisera un jour pour nous, et aujourd'hui c'est arrivé.  Je suis très, très heureux », dit le natif du Québec. 

Lors de la finale féminine du 100 mètres T44, Marissa Papaconstantinou, de Toronto, Ont., s'est classée huitième grâce à un nouveau record canadien et personnel de 13,86 secondes.  « Je suis contente de ma performance.  Ce fut un record personnel, c'est ce que je visais.  J'espère que dans quelques années je me retrouverai sur le podium », dit l'athlète âgée de seize ans. 

Madison Wilson-Walker, d'Avon, Ont., a aussi participé à l'épreuve, réussissant un temps de 15,66 lors de la ronde 1.  Elle n'est pas passée en finale. 

Concourant lors de la finale féminine du 100 mètres T35, Virginia McLachlan, de Windsor, Ont., a terminé huitième avec un temps de 16,34.  De la finale, McLachlan dit : « Ce fut ok, une des meilleures performances de ma saison.  J'aurais préférée être plus rapide, mais c'est la nature du sport.  Je planifie revenir plus forte et plus rapide à Rio. »  

Alexandre Dupont, de Clarenceville, Qc, s'est classé quatrième de sa demi-finale masculine dans le 800 mètres T54, et il n'est pas passé à la finale. 

Lors du 800 mètres masculin T53, Jean-Philippe Maranda, de Ste-Aurélie, Qc, a croisé la ligne d'arrivée en 1:53,59 pour terminer cinquième de sa section.  Il n'est pas passé à la finale. 

Résultats complets du Championnat du monde d'athlétisme 2015 du CIP (Site du CIP, en anglais seulement)

Toutes les nouvelles