Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > JEAN-GUY DEMERS : UNE MOITIÉ DE VIE À COURIR

JEAN-GUY DEMERS : UNE MOITIÉ DE VIE À COURIR

JEAN-GUY DEMERS : UNE MOITIÉ DE VIE À COURIR

2016-05-10

Par Alex Tourille

Crédit Photo : Zoom photo

La course à pied est en plein essor depuis ces dernières années. Les courses ainsi que les coureurs sont de plus en plus nombreux, et ces derniers sont de plus en plus jeunes ! Mais des adeptes inconditionnels de ce sport font de la résistance et continuent de pratiquer la course sur route, et ce malgré les rhumatismes.

Jean-Guy Demers est l'un d'entre eux. À 71 ans, ce mordu de course à pied est un fidèle coureur, et plus particulièrement des courses du Circuit Endurance les trouvant très bien organisées. Joueur de broomball dans les années 80, il se met à courir avec un ami à la suite d'une blessure à la jambe gauche. Il décide alors de chercher des courses auxquelles participer, et c'est ainsi que nait la passion de la course à pied pour Jean-Guy.

Depuis maintenant 35 ans, Jean-Guy participe à de nombreuses courses chaque année. Sa première course sur le Circuit Endurance remonte à 1987-1988, avec la course du défi de l'Ile Bizard. La passion de Jean-Guy n'a cessé de se développer, le poussant à participer au Marathon de Montréal, pour les éditions de 1989 et de 1990.

Solitaire dans l'âme, il préfère se consacrer à un entrainement personnel, à raison de 2 à 3 séances par semaine si les conditions météorologiques le permettent ! Cet entrainement n'est pas réservé exclusivement aux courses du Circuit Endurance (13 courses au total) puisque Jean-Guy participe à environ 20 courses tout au long de l'année (½ Marathon d'Ottawa et de Mont-Tremblant)! Il reconnait d'ailleurs avoir une préférence pour le Cross Des Couleurs, l'une des 13 courses du circuit Endurance, de par sa diversité au niveau de l'environnement de course.

La question inévitable que nous avons posée à Jean-Guy Demers est, bien entendu, de nous livrer sa petite anecdote concernant la course à pied. Aucune hésitation dans sa réponse. Il nous a avoué que le 11 septembre 2005, lors du ½ Marathon de Montréal, reste à ce jour son plus beau souvenir. En effet, il réalisa pour la première fois un temps de course inférieur à 2h (1h 57min 20sec). Un moment gravé à jamais dans sa tête, et qui le pousse à continuer sa passion malgré les années qui passent !

L'objectif de Jean-Guy dans un avenir proche, est de participer à un ½ Marathon au cours de l'année 2016. Nous lui souhaitons d'atteindre ce but, ainsi que de pouvoir courir encore pour de nombreuses années.

 

 

Toutes les nouvelles