Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > CATHERINE BEAUCHEMIN, ATHLÈTE DU MOIS DE JUIN DE LA FQA

CATHERINE BEAUCHEMIN, ATHLÈTE DU MOIS DE JUIN DE LA FQA

CATHERINE BEAUCHEMIN, ATHLÈTE DU MOIS DE JUIN DE LA FQA

2016-07-04

Par Laurent Godbout

Montréal (4 juillet) - À sa première année chez les juniors, Catherine Beauchemin connaît présentement les meilleurs moments de sa jeune carrière. Depuis le début de la saison, l'athlète du club de l'Université Laval a battu à deux reprises le record du Québec senior du 3000 mètres steeple. Le 23 juin dernier, moins de trois jours avant la fin de la période de sélection des Mondiaux juniors, elle parvenait à se hisser au 2e rang national des juniors avec un record de 10:12.72. Cette performance réalisée sous pression la qualifiera pour les championnats du monde des moins de 20 ans qui auront lieu en Pologne du 19 au 24 juillet et lui vaut le titre d'Athlète du mois de juin de la FQA.

Catherine, tu as amélioré ton meilleur chrono par plus de six secondes à trois jours de la fin de la période de sélection pour les Mondiaux juniors. As-tu ressenti une grande pression avant cette course?

Non, je n'ai pas ressenti de pression. Oui, on savait que c'était une dernière chance. Mon entraîneur (Sylvain Cloutier) et moi, on voyait venir la date limite et on a décidé d'aller à Portland en se disant que je donnerais tout ce que j'avais pour voir si je pourrais y arriver. L'important était seulement de courir du mieux que je pouvais. J'ai eu quelques courses difficiles avant Portland et Sylvain m'a juste dit de donner le meilleur que j'avais ce soir-là et de m'amuser. D'ailleurs, il était avec moi là-bas et c'est aussi grâce à lui que j'ai pu faire une si bonne course. 

L'année dernière, tu étais aux Mondiaux Jeunesse en Colombie, tu t'étais qualifiée pour la finale mais tu n'as pu prendre le départ à cause d'une blessure. Quels sont tes objectifs cette année pour les championnats du monde juniors?

J'aimerais faire la finale comme l'année passée aux mondiaux Jeunesse. En regardant les temps d'il y a deux ans (ndlr Eugene 2014), je vois bien que c'est un gros challenge, mais je pense que je peux y arriver. Je vais garder la même attitude que dans toutes mes courses et donner le meilleur de moi-même le jour de la course. 

Malgré la blessure et ton absence de la finale, qu'est-ce que tu retiens dans l'expérience des Mondiaux Jeunesse en 2015?

Les Mondiaux Jeunesse ont été une expérience inoubliable pour moi. C'était ma première compétition internationale et c'était très différent de ce que je connaissais jusque-là. J'ai bien aimé être avec un bon groupe d'athlètes dans l'équipe. Même si c'était impressionnant d'ètre dans un stade aussi gros ou si j'ai eu de la peine de ne pas courir en finale, je suis plus allée là pour m'amuser.

Comment as-tu commencé à courir?

J'ai pratiqué plusieurs sports comme le soccer, le basket et le ski acrobatique. En course à pied, j'ai commencé à l'école et je me suis fait dire que j'avais fait des bons temps. Petit à petit, j'ai commencé à faire quelques entraînements. Comparativement au soccer, il y avait plus de pratiques que de compétitions en athlétisme. J'aime bien le fait que dans un sport comme l'athlétisme, il faut faire par soi-même. 

C'est bien beau la performance et les résultats mais quel plaisir retires-tu de ton expérience en athlétisme?

Il faut aussi s'amuser pour réussir. J'aime beaucoup le sentiment de satisfaction que j'ai après les jogs ou les gros entraînements.Je pense que si tu te changes les idées en courant juste vingt minutes, tu te sens plus serein. Je crois que ça peut avoir une influence sur les résultats scolaires.

Est-ce que tu as des modèles d'athlètes en athlétisme ou dans d'autres sports?

Mmmm, pas vraiment, Je n'ai jamais vraiment eu de modèles, même dans les autres sports que j'ai pratiqué. 

Tu n'es encore qu'en première année chez les juniors. As-tu pris le temps de réfléchir à ce que tu voudrais réussir au cours des prochaines années en athlétisme?

Je vis mon sport au jour le jour. Je ne pense pas trop à long terme. Je sais bien que les olympiques c'est un rêve pour tous les athlètes mais je ne m'arrête pas trop à penser à ça. Je veux faire de la course le plus longtemps possible. J'ai maintenant une bonne expérience du steeple et j'aime beaucoup cette épreuve. J'aimerais la pratiquer encore longtemps et me rendre le plus loin possible.

Catherine Beauchemin (Club d'athlétisme de l'Université Laval)
Née en 1999
2013 (Cadette 2) -     800m: 2:28.64, 1200m; 4:01.24
2014 (Jeunesse 1) -   800m: 2:14.91, 1500m: 4:40.86, 3000m: 10:09.20, 2000m sc: 7:13.28
2015 (Jeunesse 2) -   800m: 2:12.12, 1500m: 4:31.36, 2000m sc: 6:52.33
2016 (Junior 1) -        800m: 2:11.92, 1500m: 4:29.54, 3000m sc: 10:12.72

Toutes les nouvelles