Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > BLESSÉ, ALEX GENEST DOIT RENONCER AUX JEUX OLYMPIQUES

BLESSÉ, ALEX GENEST DOIT RENONCER AUX JEUX OLYMPIQUES

BLESSÉ, ALEX GENEST DOIT RENONCER AUX JEUX OLYMPIQUES

2016-07-05

Par Laurent Godbout

Montréal (5 juillet) - À quelques heures du début des championnats canadiens et des sélections olympiques, Alex Genest nous informait aujourd'hui qu'il devait renoncer à prendre le départ du 3000 m steeple à Edmonton et qu'il ne serait pas aux Jeux olympiques de Rio. Une bien mauvaise nouvelle pour le principal intéressé et pour l'athlétisme québécois. Blessé depuis le mois de mai alors qu'il était en camp d'entraînement en Arizona, Genest nous a expliqué qu'il avait tout fait pour soigner et guérir une douloureuse blesssure au pied gauche depuis. Malgré la douleur persistante, il espérait être en mesure de revenir à temps pour les championnats nationaux qui se tiendront ce week-end à Edmonton.

« Depuis quelques semaines, j'ai fait tout ce qui est possible pour garder la forme en faisant du tapis roulant anti-gravité, nous a-t-il expliqué cet après-midi. Je n'ai jamais pu mettre plus de 70 % de mon poids sur mon pied blessé. »

Le temps passait et le coureur originaire de Lac-aux-Sables a dû se rendre à l'évidence : il n'irait pas à ses deuxièmes Jeux.

Très déçu par la tournure des événements, et devant la difficulté de décider, Alex demeure positif.

« J'ai pris la décision au cours du dernier weekend et je me dis que rien n'arrive pour rien. Malgré la déception que je vis, je dois voir quelque chose de positif même dans les moments les plus difficiles », dit-il. «Tout est relatif et j'ai vu des athlètes vivre des expériences beaucoup plus difficiles que moi. J'ai une famille et j'ai eu énormément de soutien au cours des dernières semaines.»

Un été au repos et un retour possible à l'automne

Depuis sa première participation à un événement international lors des Mondiaux Jeunesse en 2003, Alex Genest court au plus haut niveau.  Après une 13e place aux Jeux olympiques de Londres en 2012, il s'était bien promis de revenir pour une deuxième fois aux Jeux en 2016. Ces quatres dernières années ont été riches en émotions de toutes sortes. Finaliste aux championnats du monde en 2013 et toujours recordman du Québec, l'athlète qui vient tout juste d'avoir 30 ans n'est pas encore prêt à prendre sa retraite et réfléchira à son avenir au cours des prochaines semaines.

« Dans les prochaines semaines, je veux profiter du temps avec ma famille. Mais c'est sûr que je ne suis pas prêt à arrêter. J'aime encore trop la compétition. Je vais d'abord guérir cette blessure et il se pourrait que je revienne sur route à l'automne.»

Alex sera quand même aux Jeux olympiques de Rio, mais dans un rôle de spectateur. «Ce sera un peu bizarre d'y être quand même, mais je vais essayer de voir les choses positivement quand même.» 

« Toutes les réservations étaient faites pour ma famille, aussi bien en profiter pour faire quelque chose que je n'ai pas pu faire très souvent et prendre des vacances en famille ».

Toutes les nouvelles