Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > PHILIBERT-THIBOUTOT, EN GRANDE FORME À MONACO

PHILIBERT-THIBOUTOT, EN GRANDE FORME À MONACO

PHILIBERT-THIBOUTOT, EN GRANDE FORME À MONACO

2016-07-15

Par Sportcom
et Laurent Godbout

Montréal (15 juillet) - Pour la deuxième année de suite, Charles Philibert-Thiboutot a pris part à la célèbre course Diamond League de 1500 mètres de Monaco, vendredi, au Stade Louis II. Dans cette course qui s'est avérée la plus relevée de la saison, il a prouvé qu'il était en pleine forme, à trois semaines des Jeux olympiques de Rio, stoppant le chrono à seulement 1 centième de seconde de son record personnel sur la distance. 

L'an dernier à la même compétition, l'athlète de Québec avait enregistré son meilleur temps à vie, soit 3 min 34, 23 s. Cette année, c'est 3 min 34, 24 s qu'indiquait le chrono lorsqu'il a franchi l'arrivée.

« Je suis très satisfait de la performance de Charles. De voir qu'il a été capable de répéter le même chrono que l'an dernier à 1 centième près, c'est encourageant à l'approche des Jeux olympiques », a indiqué son entraîneur Félix-Antoine Lapointe.

« Contrairement à l'an dernier, ç'a peut-être été une course un peu moins optimale. Les lièvres sont partis très, très vite. Le peloton s'est étiré rapidement, puis les meneurs ont ralenti. Je pense que Charles a bien réagi et il s'est ajusté pour bien se placer dans le peloton. C'est sûr que nous aurions préféré quelques centièmes de moins pour un record personnel, mais c'est super », a-t-il ajouté.

Lorsque son protégé s'est retrouvé sur la ligne de départ du prestigieux rendez-vous en 2015, la pression était très forte. Il devait prouver qu'il était capable de livrer la marchandise et espérait réussir un standard olympique. Cette année, il était plus serein.

« Il y avait moins de pression cette année dans la mesure où il a confirmé sa place sur l'équipe olympique la semaine dernière en remportant la course de sélection. Une grosse partie de la pression est tombée à ce moment-là. À Monaco, il avait en tête de faire de son mieux pour se mettre en confiance et avoir une bonne course. C'était une partie importante dans sa préparation pour les Jeux », a expliqué coach Lapointe.

Bien qu'il ait terminé au 11e rang de la course de Monaco, Philibert-Thiboutot se retrouve présentement 17ème au classement mondial. En excluant quatre des sept coureurs du Kénya qui sont devant lui (seulement trois sont admis aux Jeux), il est présentement classé 13e parmi les athlètes admissibles pour les Jeux de Rio.

Ce résultat est d'autant plus significatif qu'il survient 72 heures après son arrivée en Europe, au lendemain de l'annonce de la sélection olympique, lundi à Edmonton. Le voyage d'Edmonton à Monaco n'a pas semblé ralentir notre homme.

Un dénouement imprévu

Malgré la présence du Kényan Asbel Kiprop, c'est Ronald Kwemoi, aussi du Kenya, qui a été le plus rapide. Il a remporté la course en 3 min 30, 49 s, devant son compatriote Elijah Motonei Managoi (3 min 31, 19 s). L'Algérien Taoufik Makhloufi a complété le podium en 3 min 31, 35 s.

La course a démarré très rapidement. Même s'il avait mentionné aux médias qu'il n'allait pas essayer de battre le record du monde, Kiprop est parti en flèche lorsque le départ a été donné. Après un passage au 800 mètres en 1:49.95 pour le premier lièvre, le favori n'a cependant pu maintenir le rythme et s'est finalement retrouvé sixième.

« On a vu que les meneurs sont partis trop vite, sur des temps très agressifs de records du monde, mais ils n'avaient pas tout à fait ce niveau de forme là. Les temps de passage des premiers 800 mètres étaient extrêmement rapides. Ça n'arrive pratiquement jamais que nous voyions un temps de passage aussi vite sur 1500 mètres. On voit que Kiprop a payé le prix, probablement parce qu'il est parti trop vite en début de course », a raconté l'entraîneur qui a suivi attentivement la course de son bureau à Québec.

Pour Félix-Antoine Lapointe, c'est encourageant de voir son athlète maintenir le rythme d'une course aussi relevée.

« C'est une confirmation de sa forme. La vitesse du début de cette course était digne d'une finale olympique. Notre planification est orientée à 100 % sur les Jeux olympiques, avec comme objectif de faire la finale. De le voir terminer la course à seulement 4 secondes du gagnant d'aujourd'hui, c'est une super nouvelle. »

En maintenant la cadence qu'il s'est imposée l'an dernier, Philibert-Thiboutot augmente ses chances de recevoir encore plus d'invitations pour des courses de haut niveau.

Toutes les nouvelles