Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LES ESPOIRS ONT MAINTENANT ''LEURS'' RECORDS

LES ESPOIRS ONT MAINTENANT ''LEURS'' RECORDS

LES ESPOIRS ONT MAINTENANT ''LEURS'' RECORDS

2016-10-11

Par Denis Poulet, responsable du Comité des records

Montréal (11 octobre 2016) - À sa réunion du 21 septembre dernier, le Comité des records de la FQA a apporté plusieurs modifications à la Politique des records, la plus importante étant l'introduction de la catégorie espoirs (moins de 23 ans ou U23). Il était question d'ajouter cette catégorie depuis l'an dernier, parce que cette dernière est celle des Jeux du Canada et qu'il y a déjà des Championnats NACAC U23. Aussi, on décerne chaque année des trophées Athlètas aux Espoirs masculin et féminin. Le Comité croit que cette initiative encouragera les athlètes de 20 ans à 22 ans, qui se retrouvent soudain à un niveau de compétition redoutable, à persévérer.

Des recherches effectuées tout au long de l'année ont permis de dénicher près de 95 % des records « plausibles » dans cette catégorie. Le Comité a ainsi reconnu 89 records dans 94 épreuves, aussi bien en salle qu'en plein air. La plus vieille trouvaille? 53,42 m au disque masculin par Robert Vinette, du club de Marieville, le 25 juillet 1972 à Montréal, alors qu'il avait 20 ans. Lucette Moreau, du Montréal International, avait 20 ans elle aussi quand elle a projeté le disque à 58,58 m le 13 juin 1976 à Montréal.

Listes des records Espoirs :     Plein air hommes
                                                  Plein air femmes
                                                  Salle hommes
                                                  Salle femmes

Autres changements

Parmi les autres modifications à la Politique des records, mentionnons l'élargissement du Comité, maintenant composé de quatre personnes. C'est ainsi que Chantal Desrosiers s'est jointe à l'équipe à titre de membre cooptée.

Notons la disparition des MPQ dans les épreuves en stade. Désormais, ces MPQ sont des records, au même titre que les autres. Les MPQ ne seront reconnues que dans des épreuves sur route, dans les catégories juniors, espoirs et séniors.

On a par ailleurs ajouté dans les épreuves admissibles le 5 km sur route chez les séniors et l'heptathlon en salle chez les hommes juniors, ainsi que plusieurs relais chez les vétérans.

Politique des records, édition de septembre 2016

Épreuves admissibles, benjamins à séniors

Épreuves admissibles, vétérans

Les records en salle revisités

Le Comité a validé une soixantaine de records en salle du passé, ce qui a fait passer le taux de validation des records en salle de moins de 50 % à près de 90 %. Pour les records en plein air, le taux de validation est de 93 %.

On notera par ailleurs les changements suivants : 

  • Le record du 60 m haies chez les benjamines, qui était vacant, a été attribué à Magali Roche (CADL), soit 9,60 s réalisé le 4 décembre 2010 à Québec. 
  • Vanessa Ayers (VAIL) s'est vu attribuer le record au poids 2 kg chez les benjamines en vertu de sa prestation de 13,42 m le 8 mars 2015 à Québec. Le record de 13,44 m de Catherine Bélanger (COCH) du 7 février 2004 avait été réalisé au 3 kg et est donc considéré comme un record désuet.
  • Le record exact d'Émilie Mondor (EXPR) au 1500 m jeunesse est de 4:33,80 et non 4:32,2. Il a été réalisé le 7 février 1998 à Montréal.
  • Cassandra Ayers (VAIL) est maintenant la détentrice du record jeunesse au marteau 16 lb, soit 14,45 m le 17 janvier 2016; ce record était vacant.
  • Le record sénior d'Émilie Mondor (EXPR) au 3000 m (9:18,23 le 12 janvier 2002 à Seattle) a été invalidé pour cause de piste surdimensionnée. Il a été attribué à Lizanne Bussières (RMUN), 9:18,7 le 21 janvier 1984 à Montréal.
  • Le record jeunesse de Stephen Beauregard (MINT) au 800 m (1:53,71) n'a pas été fait le 26 janvier 1980 à London (ON), mais plutôt le 23 mars 1980 à Sherbrooke.
  • Le record junior de Martin Proulx (VAIN) au 300 m n'est pas 34,06 mais 34,07.

Quelques records en salle restent vacants, principalement dans les relais. La recherche se complique du fait que les statistiques (et même les résultats officiels des compétitions) n'indiquent pas toujours les noms et âges des relayeurs, et aussi parce que les règles universitaires qui président à bon nombre de compétitions en salle n'exigent pas de zone d'échange. Le Comité des records refuse d'homologuer des records établis suivant ces règles.

Les éditions à jour de tous les records et MPQ seront publiées d'ici la fin du mois d'octobre.

Toutes les nouvelles