Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS: DEUX FOIS PLUS DE CHANGEMENTS CHEZ LES FEMMES

TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS: DEUX FOIS PLUS DE CHANGEMENTS CHEZ LES FEMMES

TOP 10 QUÉBÉCOIS DE TOUS LES TEMPS: DEUX FOIS PLUS DE CHANGEMENTS CHEZ LES FEMMES

2016-11-14

Par Denis Poulet
Responsable du comité des records

Montréal (14 novembre 2016) - La saison en plein air 2016 n'a pas échappé à la tendance qui s'est dessinée au cours des dernières années au chapitre des classements des 10 meilleures performances québécoises de tous les temps. Deux fois plus de femmes que d'hommes ont gravi des échelons ou fait leur apparition dans ces classements. On compte en effet, du côté féminin, onze nouvelles venues et sept qui ont amélioré leur position, tandis que chez les hommes, on ne compte que cinq nouveaux venus et quatre qui ont monté en grade.

Émergence de Catherine Beauchemin

L'éclosion la plus spectaculaire est sans contredit celle de Catherine Beauchemin (CAUL), qui vient d'avoir 18 ans. Elle se retrouve en tête du classement du 3000 m steeple, devant Jessy Lacourse (KJNS), à qui elle a ravi les records québécois junior et sénior de l'épreuve. Les années précédentes, elle n'avait couru que le 2000 m steeple, et voilà qu'elle est maintenant la meilleure Québécoise de tous les temps au 3000 m steeple. Sa meilleure performance (10:12,72 à Portland le 23 juin) la classe par ailleurs au 9e rang national en 2016.

Les autres nouvelles venues sont Maïté Bouchard (SHER), 9e au 800 m; Mélanie Myrand (MGOC), 8e au 10 000 m; Tania Bambi (ZIND), 10e au 100 m haies; Helena Reinfels (CSLS), 7e au 400 m haies et 4e à l'heptathlon; Laurie Choteau (MINT) et Sarah Bédard (COCH), toutes deux 9e à la perche; Tatiana Aholou (CADL), 9e à la longueur; Naquita Williams (KMSL), 9e au marteau; Allison Frantz (CSLS) et Maude Léveillé (SHER), respectivement 7e et 9e à l'heptathlon.

Il faut souligner la progression d'Alex Porlier-Langlois (SHER) dans trois épreuves de lancer. Au poids, elle est passée de la 5e à la 4e place (de 16,04 m à 16,53 m), et au marteau, elle s'est hissée de la 10e à la 7e (de 49,87 m à 52,88 m). Au disque, elle est restée 8e, mais avec un PB amélioré (52,65 m).


Progression remarquable de Charles Philibert-Thiboutot au 5000 m

Chez les hommes, la progression la plus intéressante est certainement celle de Charles Philibert-Thiboutot (CAUL) au 5000 m, où il est passé de la 8e place à la 2e en vertu de son chrono de 13:33,25 à Stanford le 1er mai. Au 1500 m, Charles a presque égalé son record du Québec en se classant 11e à Monaco en Ligue de Diamant le 15 juillet : son chrono de 3:34,24 était à un centième de son record, établi au même endroit en 2015. 

Antoine Thibeault (ZENX), qui a gagné deux rangs au 3000 m steeple (il est maintenant 5e), a fait son apparition au 1500 m, son chrono de 3:43,66 à Ninove le 23 juillet lui ayant permis de déloger Alexandre L'Heureux (3:44,19) à la 10e place.

Signalons enfin l'émergence de Frédérick Pouzy (COCH) au marteau, où il se retrouve en tête après avoir porté le record du Québec à 69,32 m le 10 juillet aux Championnats canadiens à Edmonton. Frédérick n'était pas admissible l'an dernier en raison de son statut de citoyenneté, mais il est devenu résident permanent cette année, ce qui lui a ouvert la porte de l'admissibilité aux records et aux classements. Sa meilleure performance reste cependant de 77,05 m, établie le 27 mai 2012 à Forbach, en France, son pays d'origine.

Autres modifications

De nouvelles recherches ont permis de préciser des dates et des lieux, et de modifier des positions. Ainsi, Anne Filion, la meilleure sauteuse en hauteur québécoise des années 1970, est-elle passée de la 7e à la 4e place quand nous avons découvert qu'elle avait réussi un saut de 1,80 m le 2 mai 1976 à Trois-Rivières. L'excellente coureuse de haies Christine Saull, elle aussi vedette des années 1970, n'apparaissait pas au palmarès; la voici réhabilitée avec un 14,28 au 100 m haies réalisé en 1978, bon pour la 10e place. Au 50 km marche, nous avons déniché un 10e marcheur (le classement n'était pas complet jusque-là), soit Luc Gaudet, qui a parcouru la distance en 5:20:04 à Montréal le 24 octobre 1982.

Chambardement au 100 m masculin,  après que nous avons décidé d'exclure du classement Ben Youssef Meité (7e à 10,30 en 2009). Bien qu'il ait concouru plusieurs années au Québec pendant ses études à l'Université de Sherbrooke, Ben Youssef est toujours resté Ivoirien. C'est sous les couleurs de la Côte d'Ivoire qu'il a notamment participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et de Rio en 2016, où il a d'ailleurs porté le record national à 9,96 en finale (6e).

Nous avons aussi exclu Marvin Nash (5e à 10,23 en 1977), qui a participé aux Jeux olympiques de Montréal en 1976 en tant que Canadien (il est d'origine jamaïcaine), mais qui n'était pas Québécois à ce moment. Il a bien séjourné au Québec l'année suivante, mais son 10,23 n'a pu être corroboré : pas de vitesse de vent, pas de date ni de lieu précis. Dans les statistiques internationales, Nash est crédité de 10,41 à titre de PB, réalisé à Mexico le 13 octobre 1975, aux Jeux panaméricains.

Pour pourvoir les deux places laissées vacantes, on a maintenant Tanko Abass à la 9e place, 10,45 le 16 juin 2001 à Sherbrooke, et Martin Grenier à la 10e, 10,46 le 10 juillet 2004 à Victoria.

Nous n'avons pas réussi à valider les performances d'André Couture au poids (16,32 m) et au disque (52,64 m) en 1993 et 1995 respectivement. Son meilleur résultat au poids est plutôt de 15,63 m en Colombie-Britannique le 1er août 1993, ce qui le fait descendre d'un rang au classement, de 6e à 7e. Au disque, Couture a réalisé 52,44 m le 18 juin 1994, mais ce changement ne modifie pas sa position au classement (4e).

Classements renouvelés dans les épreuves combinées

Les classements des épreuves combinées ont fait l'objet d'une révision en profondeur. On y trouve maintenant, pour chaque pointage, les résultats de chaque épreuve.  Au décathlon, nous avons dû retirer de la liste Normand Loiselle et ses 6934 points (1984) en raison d'une moyenne de vent trop forte. D'autres performances intéressantes ont été réalisées avant l'adoption de la table de cotation actuelle en 1985, mais il n'y avait pas d'indications sur le vent. Nous les avons tout même ajoutées, sans les classer et après avoir recalculé les pointages selon la table actuelle. À signaler, les 7288 points de Richard Lacombe en 1977. De nouveaux noms sont apparus dans le classement : Dylan Golow (6801 en 2016), Yassine El Fouladi (6719 en 2008), Jonah Elbaz (6530 en 2016) et Vincent Lanctôt-Reeves (6391 en 2015).

À l'heptathlon féminin, les performances de Michelle Parrish en 1991 et Denise Fillion en 1988 ont été supprimées parce que ces deux athlètes n'étaient pas québécoises. Outre les nouvelles venues de 2016 (Helena Reinfels, Allison Frantz et Maude Léveillé), on y retrouve maintenant Pascale Délisle (5007 en 2012).

Merci à Laurent Godbout pour son aide précieuse dans cette mise à jour.

Voir Les 10 meilleures performances québécoises de tous les temps en plein air

Toutes les nouvelles