Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > CHARLES PHILIBERT-THIBOUTOT AU PRESTIGIEUX ''WANAMAKER MILE'' À NEW YORK

CHARLES PHILIBERT-THIBOUTOT AU PRESTIGIEUX ''WANAMAKER MILE'' À NEW YORK

CHARLES PHILIBERT-THIBOUTOT AU PRESTIGIEUX ''WANAMAKER MILE'' À NEW YORK

2017-01-24

Par Laurent Godbout

Montréal (24 janvier) - Cette fois, ça y est. L'année dernière Charles Philibert-Thiboutot avait été invité à participer au prestigieux Wanamaker Mile des Jeux Millrose à New York et avait souligné la date au calendrier avec un grand trait foncé. Sérieusement blessé au dos, le coureur de Québec avait malheureusement dû renoncer à cette compétition pour se concentrer sur ses soins de réhabilitation et sa préparation olympique.

Parfaitement guéri et en pleine forme pour débuter l'année 2017, le champion canadien espérait une nouvelle chance de prendre le départ de cette course mythique le 11 février prochain sur la piste de l'Armory. Pensez-y, les Millrose Games en seront à une 110ème édition et le Wanamaker Mile y est au programme sans interruption depuis 1926!

On peut maintenant confirmer que Charles sera bel et bien sur la ligne de départ avec plusieurs des meilleurs «milers» du monde. De San Diego, où il passe quelques semaines pour s'entraîner, le recordman québécois nous a confié qu'il se sent d'attaque.

«L'an passé, j'étais bien déçu de scratcher pour cette course mais les Jeux olympiques étaient ma priorité et je ne pouvais risquer de ruiner ma saison. Si je n'avais pas pris le temps de bien soigner ma blessure au dos, je n'aurais pas connu l'été que j'ai eu. Cette décision m'a permis de m'entraîner et d'arriver à Rio avec la meilleure forme de ma vie.»

Au retour de Rio, où il avait été éliminé en demi-finale du 1500 mètres par quelques centièmes de secondes, Philibert-Thiboutot a pris la pause normale de fin de saison, pour reprendre l'entraînement au début de l'automne. Il se dit à 100% cet hiver. «J'ai recommencé sans être blessé et j'ai construit ma forme à partir de ma meilleure forme à vie. Ça aide beaucoup. Cette année, poursuit-il, je veux être compétitif dans mes courses. Au lieu d'être dans le dernier tiers, je veux être dans le premier tiers du pack

En 2016, l'Américain Matt Centrowitz remportait l'épreuve des Millrose pour une deuxième année consécutive. Quelques mois plus tard, il remportait la finale olympique à Rio de Janeiro. Le Néo-Zélandais Nick Willis, deuxième à New York en 2016, remportait la médaille de bronze à Rio.

 

«Peu importe qui sont les autres coureurs, à partir de maintenant, je regarde en avant et je veux faire mon nom dans ces compétitions. Que ce soit aux Millrose Games ou en Diamond League, je ne veux pas me donner de limites.»

Contrairement à la finale olympique, on peut s'attendre à une course rapide à New York. Au cours des quatre dernières éditions, le chrono le plus lent fut de 3:52.47. À la lecture de la liste des concurrents annoncés aujourd'hui par les organisateurs, on peut dire que Charles sera parmi les favoris. Son adversaire le plus sérieux pourrait être le médaillé de bronze olympique du 800 mètres, l'Américain Clayton Murphy. Ce dernier est polyvalent et a très bien fait sur 1500 mètres en 2016, remportant le titre NCAA en plein air. Il faudra aussi surveiller un deuxième Américain, soit Robby Andrews, 4e des championnats du monde en salle en 2016.

«Ç'a beau être une piste intérieure, c'est une piste rapide avec des virages inclinés et le peloton sera fort. Je me sens à l'aise avec ces temps et je me vois très bien courir dans ces chronos. Si ça va vite, je me sens capable de courir un record canadien (ndlr  3:54.32). S'il faut que ce soit moins rapide, je veux être près des meneurs.»

Graham Hood, vainqueur en 1995, est le seul coureur canadien à avoir remporté le Wanamaker Mile depuis 1926.

Après le rendez-vous newyorkais, le Grand Prix de Montréal  du 18 février sera une des rares courses pour Charles cet hiver. «Ce sera pour moi une occasion de montrer ce que je peux faire. Je n'ai pas beaucoup de courses cet hiver et j'ai très hâte de courir à Montréal la semaine suivante.»

Toutes les nouvelles