Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > UNE COURSE DIFFICILE POUR DIANE ROY À LONDRES

UNE COURSE DIFFICILE POUR DIANE ROY À LONDRES

UNE COURSE DIFFICILE POUR DIANE ROY À LONDRES

2013-04-21

Montréal, 21 avril 2013 (Sportcom) – Quelques jours à peine après sa participation au marathon de Boston, Diane Roy était de retour sur la ligne de départ, dimanche, au Marathon de Londres. La Sherbrookoise a toutefois connu une course difficile. Elle a conclu au neuvième rang de l'épreuve féminine pour les athlètes en fauteuil roulant.

L'Américaine Tatyana McFadden (1 h 46 min 02 s) a remporté la course au sprint devant sa compatriote Amanda McGrory (+ 2 s). La Suisse Sandra Graf a terminé troisième (+ 1 min 57 s). Roy a quant à elle fini à 17 min 57 s de la gagnante.

« C'était une journée bien ordinaire, a admis Roy. Au départ, je n'ai pas été capable de m'accrocher au groupe et ce n'est pas nécessairement parce que les filles sont parties vite. J'avais le souffle un peu court, comme si j'avais de la difficulté à suivre le rythme. J'avais du mal à bien respirer et à pousser en même temps. Ça m'a pris quatre à cinq kilomètres avant de me sentir mieux. Déjà, c'était trop tard. »

Seule derrière le peloton, Roy a choisi de mener sa course à son rythme. « Rouler en peloton et rouler seule, ça fait toute une différence. D'autant plus qu'il y avait du vent aujourd'hui. J'espérais toutefois remonter pour aller chercher la fille devant moi, mais j'ai eu une crevaison au 23e kilomètre. C'est un peu décevant », a-t-elle expliqué.

Plus tôt en semaine, Roy a effectué un retour à la compétition à Boston où elle s'est classée septième. Rappelons qu'une fracture au col du fémur avait contraint l'athlète à trois mois d'inactivité. Roy n'a repris l'entraînement en Floride qu'au début du mois de février.

« Il y a plusieurs obstacles dans une course que je n'ai pas à l'entraînement. Le manque de travail en intervalle et dans les côtes, ç'a paru aujourd'hui et j'ai payé pour ça. À l'évidence, la forme physique n'est pas complètement revenue », a noté Roy, qui s'était classée troisième l'an dernier aux marathons de Boston et de Londres.

Du côté masculin, Michel Filteau, de Saint-Jean-Baptiste, a conclu au 13e rang, à 6 min 06 s du vainqueur, Kurt Fearnley (1 h 31 min 29 s). L'Australien l'a emporté au sprint devant le Suisse Marcel Hug et le Sud-Africain Ernst Van Dyk (+ 1 s).

Diane Roy sera de retour en action à la fin mai aux Championnats suisses ouverts qui seront disputés à Pratteln.

- 30 -
 

Toutes les nouvelles