Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > UN DÉFI À RELEVER POUR ERIC GILLIS DIMANCHE

UN DÉFI À RELEVER POUR ERIC GILLIS DIMANCHE

UN DÉFI À RELEVER POUR ERIC GILLIS DIMANCHE

2013-04-22

Le niveau de plus en plus élevé de la course de fond au Canada rendra d'autant plus intéressante la bataille pour le titre canadien au demi-marathon dimanche à Montréal. On s'attend donc à une grande course lors du 21k Banque Scotia de Montréal, sur le parcours du Parc Jean-Drapeau..

Pour une sixième année consécutive, cette course du Circuit du Canada courronera les champions canadiens de demi-marathon. L'olympien Eric Gillis, champion en titre chez les hommes, a passé sept semaines à Iten, au Kenya au cours de l'hiver,  et voudra sûrement nous faire voir les résultats de ce camp d'entraînement africain.

Les principaux prétendants au titre seront Giitah Macharia, qui a représenté le Canada à la Coupe du monde de Marathon 2009 de l'IAAF à Berlin, ainsi que Réjean Chiasson, du club d'athlétisme de Toronto. Ce dernier vient de rentrer de neuf semaines de sa propre formation en haute altitude en Éthiopie, juste à temps pour prendre la troisième place du 8km Harry Run Off. Son temps de 24:36.1 sur le parcours très vallonné est respectable, mais le natif de Saint-Isidore, Nouveau-Brunswick, a été un peu déçu.

"Après avoir été en Éthiopie, je n'étais pas habitué à courir sur la chaussée», a dit Chiasson en plaisantant à moitié après la course dans High Park, à Toronto.

"J'ai été déçu. Je suis entré dans la course avec la victoire comme objectif. Je n'ai pas eu une vraie saison de course depuis le printemps dernier, alors j'étais très motivé, même trop motivé. Je n'étais pas intéressé par la course, je voulais en faire un effort en solo et agir comme si j'étais seul dans ma ligue.»

"Malheureusement, je suis parti trop vite et mes mollets n'étaient pas prêts à endurer le pavé et un parcours difficile après neuf semaines sur une surface différente.»

La majorité de ses entraînements dans Sululta - à 2700 m (8000 pieds) d'altitude - ont été réalisée sur des chemins de terre poussiéreux où il a appris l'art de contourner les rochers et les nids de poule. Malgré tout, il a pu faire l'expérience de quelques séances avec un groupe d'athlètes du Qatar,  du Soudan et d'Algérie qui résidaient au même centre d'entraînement. Chiasson a également couvert jusqu'à 200 km par semaine à ce camp. Sa préparation est sans doute mieux adaptée pour les longues distances - comme le demi-marathon.

En 2012, Chiasson terminait 3ème à Montréal avec un record personnel de 1h05:03. De retour de son camp d'entraînement éthiopien avec une nouvelle énergie, la confiance et la forme physique, il s'attend à des records personnels dans toutes les distances.«Le demi-marathon à Montréal le 28 Avril ce sera ma grande course pour le printemps," déclare le coureur âgé de 29 ans.

Le record du parcours de 1h03:55.2 a été établi en 2009 par Asamenew Yeshanew de l'Éthiopie et si les conditions sont bonnes cette marque pourrait tomber.

TOUS LES DÉTAILS SUR L'HORAIRE DE LA JOURNÉE
DE DIMANCHE 28 AVRIL AU PARC JEAN-DRAPEAU

http://www.canadarunningseries.com/monthalf/montDET.htm#sched


Eric Gillis, pour sa part, a été en mode de grand kilométrage alors qu'il se prépare à courir le marathon d'Ottawa. Une inflammation lancinante d'une bande ilio-tibiale a retardé sa préparation au marathon et il s'est retiré du marathon de Boston avant de choisir celui d'Ottawa.. De son propre aveu, il sera en pleine forme mais il peut être vulnérable à Montréal en raison du grand nombre de kilomètres courus au cours des trois derniers mois.

Un grand partisan du Circuit du Canada, Gillis est impatient de tester son aptitude à Montréal. Si les conditions météorologiques sont bonnes, dit-il, un temps rapide est tout à fait possible sur le parcours dont une portion emprunte le circuit Gilles-Villeneuve. «Je fais habituellement un demi-marathon avant un marathon», explique t-il, "et celui-ci je l'ai fait avant qu'il fasse partie du Circuit du Canada. Ce sera une bonne expérience de course avant Ottawa. Je vais pouvoir récolter quelques points de la série. C'est une course de plaisir aussi, pas trop de pression ".

«Je ne me soucie pas vraiment du chrono. Je veux me sentir bien et gagner la course."

Du côté des coureurs québécois, on espère voir les Philippe Viau-Dupuis, David LePorho et Amor Dhebi, pour ne nommer que ceux-là, rivaliser avec les meilleurs canadiens.

Du coté féminin, il semble que l'ontarienne Krista Duchene, de Brantford, fait figure de grande favorite. Duchene est en grande forme, comme en fait foi sa victoire éclatante au Harry's Spring Run Off à Toronto le 6 avril dernier. L'athlète âgée de 36 ans se débrouille encore mieux au marathon. Septième du marathon de Rotterdam 2012 en 2h32.06, Duchene sera au départ du marathon aux championnats du monde de l'IAAF à Moscou en août prochain.

En 2012, Duchene terminait première au classement général du Circuit du Canada. Une autre victoire à Montréal, après celle de Toronto, lui procurerait une confortable avance au classement du Circuit en 2013. Duchene devra garder à l'oeil Dayna Pidhoresky, de Tecumseh. Cette dernière était championne du circuit en 2011 et affiche une bonne forme après sa 5e place au 10 km (34:04) du Sun Run à Vancouver.

Le record du parcours montréalais chez les femmes a été établi à 1h12.09 par Tara Quinn-Smith en 2009.

Adaptation de l'anglais des textes de Paul Gains pour le Circuit du Canada.

lg

 

Toutes les nouvelles