Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > 144 COURSES SUR ROUTE ET TRAIL SANCTIONNÉES PAR LA FQA EN 2017

144 COURSES SUR ROUTE ET TRAIL SANCTIONNÉES PAR LA FQA EN 2017

144 COURSES SUR ROUTE ET TRAIL SANCTIONNÉES PAR LA FQA EN 2017

2017-06-13

Source: Fédération québécoise d'athlétisme

Montréal (12 juin ) - La croissance de la participation dans les courses sur route et trail au Québec se poursuit mais semble maintenant stabilisée. Selon le site Iskio.ca, une référence statistique parmi les plus crédibles, on estime maintenant qu'il y avait plus de 270 000 finissants dans les 500 plus importantes épreuves chronométrées au Québec en 2016.

Dans ce contexte, la FQA poursuit son travail d'encadrement des événements et sanctionne 144 événements de course sur route et trail jusqu'à maintenant en 2017. Ces événements regroupent à elles seules plus de 174 000 finissants.

Quand on compare avec les 47 courses sanctionnées au calendrier de la FQA en 2011, le chemin parcouru est énorme.

Les grandes étapes depuis 2011 

Après une première rencontre avec une centaine d'intervenants du milieu de la course à pied en 2012,  la FQA posait un premier geste en embauchant une personne-ressource dédiée au développement de ce secteur. Judith Lefebvre, coordonnatrice provinciale des épreuves de route et trail, nous a aidée à retracer les grandes étapes réalisées par la FQA dans ce secteur depuis 2013. 

«Dans un premier temps, ç'a été d'informer le milieu que nous existions, d'informer les intervenants dans le milieu de la course à pied pour leur dire que c'est la Fédération québécoise d'athlétisme qui est l'organisme d'encadrement et de support pour ce type d'événements. Je dirais qu'aujourd'hui, il n'y a plus un organisateur qui n'est pas au courant de notre existence, ce qui n'était pas le cas quand j'ai commencé en 2013. On a aussi développé des outils comme le règlement de sécurité, on a produit un guide technique d'organisation de course sur route et un guide de plan d'intervention de gestion des urgences  On travaille actuellement sur un guide portant sur les besoins médicaux.» 

«Je constate également que le support pré-événement est aussi beaucoup plus important qu'avant, dit Judith Lefebvre. Peu importe la taille de l'événement, de plus en plus d'organisations nous appellent pour obtenir des conseils sur la gestion technique de l'événement, la gestion des points de ravitaillement par exemple.»

Le colloque Viens Courir!:  réunir les forces vives

Parmi les pas franchis par la fédération au cours des dernières années, il y a eu aussi l'organisation du colloque «Viens Courir!» à l'automne 2016.

«L'objectif du colloque était de réunir les intervenants et d'échanger sur les meilleures pratiques des organisations. Je pense que c'est à l'avantage de tout le milieu de la course à pied qu'il y ait un partage des connaissances entre les organisateurs. En tant que fédération, on doit consulter les gens et il est important pour nous d'être à l'écoute pour développer quelque chose qui les rejoint. Déjà, on travaille pour améliorer la communication entre les organisations et les municipalités pour qu'il y ait une meilleure collaboration entre les deux parties lorsqu'il y a organisation d'événements sur leur territoire. Le colloque, c'est un événement qu'on veut répéter aux deux ans et qui nous permettra de nous arrêter et de vérifier ce qui aura été fait et ce qui est en processus.»

Sanction et certification: pour une expérience sportive accrue

Quoi de plus frustrant que de réaliser son meilleur temps dans une course pour s'apercevoir après coup que le parcours était trop court! Il y a encore beaucoup d'intervenants qui ne connaissent pas la différence entre la sanction d'une course ou d'un événement et la certification des parcours.

Où en est-on rendu pour que la certification des parcours donc le mesurage exact des parcours soit incorporé automatiquement dans les sanctions?

«Je pense que le travail de sensibilisation est très important à ce niveau, explique Judith Lefebvre. Déjà on voit que les coureurs sont de plus en plus sensibles à l'exactitude d'un parcours. Il y a de plus en plus d'événements de moins grande envergure qui ont décidé d'y aller de l'avant avec une certification de leur parcours. En fait, c'est parce qu'elles sont à l'écoute de leur clientèle. Nous recommandons toujours aux organisateurs d'offrir le parcours le plus précis possible. Certaines organisations hésitent encore à investir temps et argent dans la certification de parcours mais on les sensibilise beaucoup sur l'importance de la précision de leur mesure.»

Les commissaires de course: un appui concret aux organisations

On a aussi créé une équipe de commissaires de courses. Que font les commissaires?

«Les commissaires sont en quelque sorte les yeux de la fédé, dit Mme Lefebvre. Ils observent de façon globale et objective le déroulement de l'événement. On a établi une liste de critères à observer. Ça va de la gestion de la ligne de départ et d'arrivée, les normes de sécurité que l'on tente de mettre en avant-plan, par exemple, qu'il y ait un ouvreur et fermeur de parcours. Les aspects qui sont observés dans chacun des événements sont standardisés. Par la suite, nous revenons vers l'organisation avec les points qui peuvent être améliorés en leur apportant des pistes de solution. On leur souligne également les bons coups pour qu'ils continuent de bien les faire.»

«Nous avons gagné la confiance de plus en plus d'organisateurs parce que nous agissons de façon transparente. On avise l'organisateur de notre présence avant la journée l'événement et on se présente sur place en prenant bien soin de saluer l'organisateur pour signaler notre présence.»

Afin d'assurer leur impartialité, les commissaires sont des bénévoles qui n'ont aucun lien direct avec une organisation. «Ce sont des gens qui ont démontré un intérêt envers le développement de la course à pied au Québec et qui ont été sélectionnés justement pour la vision qu'ils avaient pour un événement de course à pied.»

En 2016, les commissaires délégués par la fédération ont visité 55 courses et on vise cette année plus de 60 visites. C'est donc près de la moitié des courses sanctionnées qui sont visitées chaque année. 

Les 144 événements sanctionnés en 2017 regroupent plus de 174 000 finissants. On estime présentement le nombre de courses chronométrées à près de 700 par année au Québec, représentant un total de 320 000 finissants. Il y a donc encore beaucoup d'organisations qui pourront bénéficier des services de la FQA.


Le Passeport Viens Courir!: une offre irrésistible pour les coureurs
 

Depuis deux ans, une autre initiative de la FQA visant à servir la communauté des coureurs du Québec s'est matérialisée. Il s'agit bien sûr du Passeport Viens Courir, un carnet de coupons-rabais très avantageux.

Le Passeport Viens Courir 2017 regroupe 162 offres promotionnelles sur divers produits et services destinés aux coureurs à pied du Québec. Ce sont  72 partenaires qui offrent des rabais sur leurs produits de qualité pour permettre aux coureurs de pratiquer leur activité préférée à moindre coût.

Le Passeport Viens Courir, c'est plus de 2000$ d'économies réunies en un seul carnet. Boutiques, inscriptions à des courses, cliniques médico-sportives, produits de nutrition et alimentation, service d'hôtellerie, produits et services d'entrainement ne sont qu'un aperçu des produits et services sur lesquels vous pouvez économiser grâce au Passeport Viens Courir

C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que la Fédération québécoise d'athlétisme exerce son leadership auprès de la communauté de la course à pied au Québec et compte bien poursuivre le travail de développement amorcé depuis cinq ans. 

- 30 -

Toutes les nouvelles