Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > LAKATOS ET ROY S'ILLUSTRENT À NOUVEAU DANS LE FROID

LAKATOS ET ROY S'ILLUSTRENT À NOUVEAU DANS LE FROID

LAKATOS ET ROY S'ILLUSTRENT À NOUVEAU DANS LE FROID

2013-05-26

Montréal, 26 mai 2013 (Sportcom) – Brent Lakatos et Diane Roy se sont à nouveau illustrés, dimanche, aux Championnats suisses ouverts de para-athlétisme disputés à Pratteln. Les Québécois ont chacun amassé deux médailles dans leurs épreuves respectives.

Fort d'une victoire sur 400 mètres tout en réécrivant le livre des records canadiens samedi, Brent Lakatos a poursuivi sur sa lancée dimanche, en remportant l'épreuve de 200 mètres chez les T53. Le Dorvallois a enregistré un chrono de 27,11 s pour devancer le Français Pierre Fair Bank (28,28 s) et l'Américain Brian Siemann (28,88 s).

De retour en piste pour l'épreuve de 1500 m, Lakatos a parcouru la distance en 3 min 16,88 s pour être le troisième T53 à franchir la ligne d'arrivée. L'Australien Richard Colman a été le plus rapide en 3 min 11,44 s, suivi du Japonais Jun Hiromichi, qui a inscrit un temps de 3 min 13,76 s.

Quant à Diane Roy, elle a mis la main sur la médaille d'argent au 1500 mètres et a ravi le bronze au 800 mètres, chez les T54.

« En général, j'ai bien couru. Ce ne sont pas des temps très rapides, mais corrects. Il faisait très froid et il y avait beaucoup de vent », a souligné la Québécoise.

Seule la Japonaise Wakako Tsuchida, auteure d'un chrono de 3 min 38,93 s, a été plus rapide que la Sherbrookoise sur 1500 mètres. Roy a accusé un retard de six centièmes de seconde sur la gagnante.

À l'épreuve de 800 mètres, Diane Roy a enregistré un temps de 1 min 58,18 s. Les Suisses Edith Wolf-Hunkeler (1 min 57,45 s) et Manuela Schär (1 min 58,05 s) ont réussi le doublé en terminant respectivement première et deuxième.

À la quête de ses standards de qualification en vue des Championnats du monde, Diane Roy espère que le temps sera plus clément à sa prochaine sortie, jeudi, à la compétition Daniela Jutzeler Memorial. « S'il ne fait pas trop froid et que le temps n'est pas si pire, je crois que ça sera possible au 5000 mètres. Je veux juste bien courir. Le reste va venir tout seul », a ajouté la Québécoise qui doit passer sous la barre du 11 minutes et 51 secondes pour le standard élite, ou 11 minutes et 57 secondes pour le standard A.

Jean-Paul Compaoré fait également partie des médaillés canadiens de dimanche. Le Sherbrookois de classe T54 a fini deuxième au 1500 m. En inscrivant un temps de 3 min 5,92 s, il a terminé 25 centièmes de seconde derrière le vainqueur, le Japonais Masayuki Higuchi.

Mais individuellement, c'est au 10 000 mètres T53-T54 que Compaoré s'est distingué en réalisant son standard A pour les Championnats du monde. L'athlète de 41 ans a inscrit une marque de 21 min 59,21 s pour finir cinquième. « Il a très bien travaillé, il était très content », a mentionné sa compatriote Diane Roy.

Autres résultats québécois

En action dans la catégorie des T54, Alexandre Dupont, de Saint-Georges-de-Clarenceville, a pris le cinquième rang du 1500 mètres grâce à un chrono de 3 min 9,5 s.

Du côté des T53, Éric Gauthier, de Saint-Faustin-Lac-Carré, a terminé huitième du 200 mètres en 30,13 s. Pour sa part, Michel Filteau, de Saint-Jean-Baptiste, n'a pas rallié la ligne d'arrivée du 10 000 mètres T53-T54. Chez les femmes, Sarah White, de Montréal, a fini 10e du 800 mètres T53 et a été disqualifiée du 200 m T53.

Les athlètes québécois seront de retour à l'action jeudi, dans le cadre de l'épreuve Daniela Jutzeler Memorial, à Nottwil, en Suisse.

 
- 30 -
Rédaction: Émilie Bouchard Labonté

Toutes les nouvelles